Activités princières

Suivez ci-dessous l'actualité des activités princières.

À l'occasion de la Journée mondiale des migrants et des réfugiés, les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe ont décidé de célébrer cette journée en partageant le message du Pape François.

Télécharger
papa-francesco_20190527_world-migrants-d
Document Adobe Acrobat 120.6 KB

ANNONCE DU PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT RELATIVE AUX NOUVELLES CMI

Le nouveau modèle de carte d'identité micronationale est à ce jour disponible.

Son Altesse sérénissime le prince yannick Douai-Desse et le gouvernement Giorgio Beta III remercie infiniment Pierre Henri de Ricin pour son engagement et la réalisation de ce document attendu par tous.

Nous renouvelons nos remerciements à Pierre-Henri de ricin.


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PROTECTION DE LA COUCHE D'OZONE

Mesdames, Messieurs,

La couche d'ozone se trouve dans la haute atmosphère terrestre et nous protège contre les rayonnements ultraviolets du soleil, nocifs pour les êtres vivants. L’abandon progressif des substances qui appauvrissent la couche d’ozone a non seulement aidé à protéger la couche d’ozone pour les générations actuelles et futures mais a également contribué aux efforts déployés par la communauté internationale pour faire face aux changements climatiques. Le thème de cette année célèbre plus de trois décennies de coopération internationale en faveur de la protection de la couche d'ozone et du climat notamment grâce au Protocole de Montréal. Ce thème nous rappelle également que nous devons continuer sur notre lancée pour des peuples et une planète en bonne santé. Le Protocole de Montréal a conduit à l'élimination de 99% des produits chimiques qui appauvrissent la couche d'ozone, autrefois présents dans les réfrigérateurs, les climatiseurs et de nombreux autres produits. La dernière évaluation scientifique de l'appauvrissement de la couche d'ozone, réalisée en 2018, démontre que certaines parties de la couche d'ozone se sont rétablies à un rythme de 1 à 3% par décennie depuis 2000. Aux taux prévus, l'ozone de l'hémisphère Nord et des latitudes moyennes guérira complètement d'ici les années 2030. L'hémisphère sud suivra dans les années 2050 et les régions polaires d'ici 2060. Les efforts de protection de la couche d'ozone ont également contribué à la lutte contre le changement climatique en évitant les émissions d'environ 135 milliards de tonnes d'équivalent en dioxyde de carbone entre 1990 et 2010. En cette Journée internationale de la protection de la couche d'ozone, nous pouvons célébrer notre succès. Mais nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour conserver ces acquis, en particulier rester vigilant et lutter contre toutes les sources illicites de substances qui appauvrissent la couche d'ozone à mesure qu'elles se présentent. Nous devons également soutenir sans réserve l'amendement de Kigali au Protocole de Montréal, entré en vigueur le 1er janvier 2019. En éliminant progressivement les hydrofluorocarbures (HFC), qui sont des gaz puissants qui réchauffent le climat, cet amendement peut éviter jusqu'à 0,4 ° C d'augmentation de la température mondiale à la fin du siècle tout en contribuant à la protection de la couche d’ozone. Et en combinant les mesures visant à réduire les HFC et les améliorations de l'efficacité énergétique dans l'industrie du refroidissement, nous pouvons obtenir des effets encore plus bénéfiques pour le climat. La sauvegarde de la planète est importante pour nous tous et en particulier pour les générations futures. C'est pourquoi les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe se sont également engagées à sensibiliser les nations afin de parvenir à une protection totale de la planète.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe

S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État


Naturalisations

Chère Véronique,

Cher Emmanuel,

En notre nom, Monsieur Patrice Singier-kurzawa, Ambassadeur pour la République française, vous a remis la double nationalité lochabero-glencoéaise, après que Nous ayons procédé à vos naturalisations. Nous vous souhaitons d'apprécier cette présente et pourquoi pas, de trouver une part de bonheur au sein des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe.

Votre Prince dévoué,


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE TERRORISME

Mesdames, Messieurs,

La journée mondiale de lutte contre le terrorisme est célébrée le 11 Septembre 2019. Un grand nombre d'organisations politiques ou criminelles ont recouru au terrorisme pour faire avancer leur cause ou en retirer des profits. Des partis de gauche comme de droite, des groupes nationalistes, religieux ou révolutionnaires, voire des États, ont commis des actes de terrorisme. Une constante du terrorisme est l'usage indiscriminé de la violence meurtrière à l'égard de civils dans le but de promouvoir un groupe, une cause ou un individu, ou encore de pratiquer l'extorsion à large échelle. Dans le cadre d'une guerre conventionnelle, il existe en effet un cadre juridique précis, le droit de la guerre. Les actes violant le droit de la guerre sont alors qualifiés de crimes de guerre. Les notions de terrorisme et d'acte terroriste servent donc à qualifier des actes en dehors du cadre bien défini de guerre conventionnelle et du droit de la guerre, même si leur définition précise n'est pas bien établie d'un point de vue strictement juridique, ou plus exactement, même si un usage peut en être fait à des fins d'intérêts politiques. La Journée Mondiale de lutte contre le terrorisme est dirigée contre différents types de terrorisme. Il existe quatre grands types de terrorisme, à savoir le terrorisme individuel, provoqué par des rebelles, des anarchistes, ou des nihilistes ; le terrorisme organisé, prôné par des groupes défendant des idéologies différentes et le terrorisme d'État. Un phénomène plus récent est cyberterrorisme. Si le terrorisme se définit par sa finalité, il peut aussi se caractériser par des modes opératoires qui lui sont propres. C'est ainsi que les objectifs d'un attentat sont avant tout de marquer les esprits et non d'offrir un avantage stratégique comme lors d'opérations militaires d'une guerre conventionnelle. Malheureusement, le terrorisme est un fléau trop enraciné dans l'esprit des hommes pervers qu'il sera trop difficile de guérir. C'est pourquoi les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe font appel au sens commun des puissants de la terre pour pouvoir un jour écrire le mot "FIN" à tout ce qui cause la souffrance.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glenco

eS.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État


Princesse de Lys et Duc de Jasmin

Le Prince souverain confère à titre posthume et personnel deux titres nobiliaires par lettres patentes en profitant de son fons honorum. Par cet acte formel de promotion de deux personnes par sa volonté souveraine, il provoque un changement d'état social. C'est l'une des formes de reconnaissance qu'un État peut utiliser pour honorer un individu.
Ainsi, il a jugé bon d'élever sa juste fidèle et bien-aimée Grand-mère maternelle au titre de : « Princesse de Lys ; Princesse des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe », avec prédicat honorifique d'Altesse sérénissime, ainsi que son juste fidèle et bien-aimé Parrain au titre de : « Duc de Jasmin », avec prédicat honorifique de Sa grâce, en ce 6 septembre 2019.
Ils avaient déjà été élevés ensemble à titre posthume à la dignité de Grand-Officier dans l'ordre du Chapeau, le 3 juin 2018.


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA CHARITÉ

Messieurs, Mesdames,

La Journée internationale de la charité est fêté le 05 Septembre 2019. La charité est une vertu qui porte à désirer et à faire le bien d'autrui. C'est donc un acte inspiré par l'amour du prochain. Dans le langage des théologiens, elle désigne à la fois l'amour de Dieu pour lui-même et du prochain comme créature de Dieu. La première encyclique du pape Benoît XVI s'intitule ainsi Deus caritas est, en référence à la Première épître de Jean. La charité est en outre définie comme l'une des trois vertus théologales du christianisme. Enfin, dans son sens dérivé, « la Charité » est le nom donné à certains hôpitaux ou hospices religieux, dans lesquels ces œuvres de bienfaisance sont réalisées.

 

La Journée internationale de la Charité a été proclamée par les Nations Unies. Ceci est l'anniversaire de la mort de Mère Teresa de Calcutta. Mère Teresa (Anjezë Gonxha Bojaxhiu) est une religieuse catholique albanaise, de nationalité indienne, missionnaire en Inde. Elle est surtout connue pour son action personnelle caritative et la fondation d'une congrégation religieuse, les "Missionnaires de la Charité" qui l'accompagnent et suivent son exemple. D'abord religieuse de l'ordre missionnaire des sœurs de Notre-Dame de Lorette, elle quitte cette communauté en 1949 pour « suivre son appel » puis fonder sa propre congrégation en 1950.

 

Les Missionnaires de la Charité forment une congrégation religieuse catholique fondée à Calcutta le 7 octobre 1950 par mère Teresa, religieuse albanaise appartenant jusqu'alors à la congrégation Notre-Dame de Lorette, Prix Nobel de la paix en 1979. Ces religieuses sont environ au nombre de 5000 réparties dans 132 pays, la supérieure générale de l'ordre est sœur Mary Prema. Mère Teresa développe dans les années 1950 et 1960 l'œuvre des Missionnaires de la charité à Calcutta et dans le reste de l'Inde. Elle partage alors le quotidien des enfants abandonnés, des sans-abri, des lépreux et des mourants vivant à Calcutta. Durant ces années, elle ouvre des mouroirs, des dispensaires et des orphelinats d'abord pour aider les plus pauvres à mourir dignement car entourés et accompagnés, puis, lorsque les moyens financiers le permettent, les aider à vivre et à s'instruire.

 

Mère Teresa nous a beaucoup enseigné avec ses œuvres de charité.

 

Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe invitent les gens à s'approprier cette vertu, elle ne coûte rien d’enrichir tellement l’âme humaine.

 

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe

S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État

S.G. Emmanuel Kauffmann, Grand Aumônier


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DE PRIÈRE POUR LA CRÉATION

Messieurs, Mesdames,
Dans son message à l'occasion de la quatrième journée mondiale de prière pour la Création, le Pape François revient sur ce don précieux qu'est l’eau, et invite à des changements concrets pour en garantir l’accès à tous.
En cette journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création, c’est le thème de l’eau qui a été choisi. «Un élément si simple et si précieux, dont malheureusement l’accès est difficile, sinon impossible pour beaucoup de personnes», rappelle le Souverain Pontife.
Pourtant, «l’accès à l’eau potable et sûre est un droit humain primordial, fondamental et universel, et une condition pour l’exercice des autres droits humains». Ce monde, rappelle François, a une grave dette sociale envers les pauvres qui n’ont pas accès à l’eau potable, parce que c’est leur nier le droit à la vie, enraciné dans leur dignité inaliénable.
L’eau, explique aussi le Pape, «nous invite à réfléchir sur nos origines». L’image utilisée au début du Livre de la Genèse, où l’esprit du Créateur «planait sur les eaux» (1, 2), est significative. L’eau a donc un rôle fondamental dans la création et dans le développement de l’homme. «Précisément pour cela, prendre soin des sources et des bassins hydriques est un impératif urgent». Aujourd’hui plus que jamais, poursuit François, il faut un regard qui aille «au-delà de l’immédiat», au-delà d’un «critère utilitariste d’efficacité et de productivité pour le bénéfice individuel», plaide le Pape, qui rappelle que toute privatisation du bien naturel de l’eau au détriment du droit humain de pouvoir y avoir accès, est inacceptable.
Pour nous chrétiens, poursuit le Saint-Père dans son message, l’eau représente un élément essentiel de purification et de vie, à commencer par le Baptême, sacrement de notre renaissance. Elle traverse les Ecritures et l’histoire du Salut: «Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive ». Le Seigneur nous demande de lui donner à boire dans les nombreuses personnes qui ont soif aujourd’hui, et cela nécessite des choix concrets et un engagement constant pour garantir à tous le bien fondamental de l’eau.
Dans ce message, le Pape aborde aussi la question des mers et des océans. «Prendre soin chaque jour de ce bien inestimable constitue aujourd’hui une responsabilité inéluctable», rappelle t-il, mais les efforts sont hélas souvent réduits à néant, « par manque de règlementation et de contrôles effectifs», surtout en ce qui concerne la protection des zones marines au-delà des territoires nationaux. «Nous ne pouvons pas permettre que les mers et les océans se couvrent d’étendues inertes de plastique flottantes», dénonce François. En raison de cette même urgence, nous sommes appelés à nous engager, de manière active, en priant comme si tout dépendait de la Providence divine, et en œuvrant comme si tout dépendait de nous, souligne-t-il.
«Prions pour que les eaux ne soient pas un signe de séparation entre les peuples, mais de rencontre pour la communauté humaine», écrit enfin le Pape, pour que soient sauvés ceux qui risquent leur vie sur les flots à la recherche d’un avenir meilleur, se faisant l’écho des crises contemporaines. Le Saint-Père se tourne aussi vers ceux qui se consacrent à l’apostolat de la mer, et tous ceux qui aident à réfléchir sur les problèmes touchant les écosystèmes marins, et œuvrent à protéger les personnes, les pays et les réserves naturelles.
Et puisque la sauvegarde de la création est affaire de tous et urgente, François demande de prier pour les générations à venir, « afin qu’elles grandissent dans la connaissance et dans le respect de la maison commune et avec le désir de prendre soin du bien essentiel de l’eau en faveur de tous».
Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe adhèrent au message du Saint-Père dans l'espoir que l'humanité comprendra l'extrême importance de l'eau, un bien essentiel pour tous.
"Laudato si mi Signore per sora acqua"...
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE CONTRE LES ESSAIS NUCLÉAIRES

Mesdames, Messieurs,
Le premier essai nucléaire a eu lieu le 16 juillet 1945. Depuis cette date, près de 2 000 essais nucléaires ont été effectués.
Au fil des années, il est apparu clairement que les essais nucléaires ont des conséquences redoutables et tragiques, surtout en cas de défaillances de conditions de réalisation, d’autant que les armes nucléaires actuelles sont beaucoup plus puissantes et destructrices qu'à l'époque.
Le 2 décembre 2009, lors de sa 64ème session, l’Assemblée Générale a proclamé le 29 août Journée internationale contre les essais nucléaires en adoptant la résolution 64/35. Cette résolution appelle à éduquer le public et à le sensibiliser « aux effets des explosions expérimentales d’armes atomiques et autres explosions nucléaires et à la nécessité d’y mettre fin, en tant que moyen parmi d’autres de parvenir à l’objectif d’un monde sans armes nucléaires ».
L’année 2010 a marqué la célébration inaugurale de la Journée internationale contre les essais nucléaires. Depuis lors, cette journée est célébrée chaque année à travers le monde lors des colloques, de conférences, d'expositions, de compétitions, de publications, de programmes diffusés par les médias et bien d'autres activités.
Depuis la proclamation de la Journée internationale contre les essais nucléaires, nombre d’avancées bilatérales et multilatérales gouvernementales ainsi que de vastes mouvements de la société civile ont contribué à faire progresser la cause de l’interdiction des essais nucléaires.
L’instrument international permettant de mettre fin à toutes les formes d’essais nucléaires est le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires de 1996 (CTBT). Malheureusement, celui-ci n’est pas encore entré en vigueur.
Comme le Secrétaire général l’a reconnu dans son programme de désarmement intitulé « Assurer notre avenir commun », lancé le 24 mai 2018, la norme contre les essais est un exemple de mesure qui sert à la fois les objectifs de désarmement et de non-prolifération. En limitant la mise au point de nouveaux types d’armes nucléaires perfectionnés, le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires freine la course aux armements. Il constitue également un obstacle normatif puissant contre les États potentiels qui pourraient chercher à développer, fabriquer et acquérir ultérieurement des armes nucléaires en violation de leurs engagements de non-prolifération.
Tout doit être fait pour assurer l’entrée en vigueur du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires et préserver sa place dans l’architecture internationale. À cet égard, le Secrétaire général lance un appel à tous les États restants dont la ratification est nécessaire pour que le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires entre en vigueur et s’engage à signer le Traité rapidement s’ils ne l’ont pas déjà fait afin d'accélérer l'achèvement de leurs processus de ratification.
L’ONU espère qu’un jour toutes les armes nucléaires seront éliminées. D'ici là, observons la Journée internationale contre les essais nucléaires et travaillons à la promotion de la paix et de la sécurité dans le monde entier.
Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe adhèrent à l'appel lancé par l'ONU pour mettre fin au cauchemar des armes nucléaires pour le bien de l'humanité.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


Bonne retraite !

Chère Lorella,

En notre nom, Son Excellence Monsieur Giorgio Beta, Ministre d'État, vous a remis la double nationalité lochabero-glencoéaise, après que Nous ayons procédé à votre naturalisation.Nous vous souhaitons de connaître beaucoup de plaisir au cours de votre retraite qui commence ce jour.Profitez en avec vos proches, et n'oubliez surtout pas de célébrer cette étape importante de votre vie avec ceux qui vous aiment.Nous vous souhaitons la santé, la joie, et que tous vos désirs se réalisent.Bonne retraite !

Votre Prince vous embrasse,


Les Principautés Unies fêtent leur deuxième anniversaire !


11e anniversaire de MME. l'héritière présomptive

Il était une fois dans une forêt oubliée du monde, un effrayant château où vivait une méchante reine qui avait vendu son âme à un très vieux sorcier pour devenir une sorcière. Elle voulait devenir une sorcière pour avoir le pouvoir de commander tout et tout ce qu'elle touchait devenait noir. Pour cela, elle s'appelait la Reine Noire. C'était tellement grave que même les arbres de la forêt étaient secs et noirs, les fleurs ne poussaient plus et les animaux étaient laids, maigres, nus et des vautours aux yeux noirs survolaient les tours du château. Mais cela ne lui suffisait pas d'être craint et puissante, elle voulait être la plus belle de toutes les reines des autres royaumes. Pour l'obtenir, elle devait boire une goutte de sang de la fille d'une des plus belles princesses qu'elle connaissait. C'est ainsi qu'elle ordonna à ses vautours de commencer à regarder et qu'un jour, l'un d'entre eux est rentré au château en disant qu'une princesse devait accoucher. Elle s'est immédiatement transformée en un de ses oiseaux et s'est envolée à la recherche du château qui lui avait été montré, mais elle ne l'a jamais atteint parce qu'un chasseur l'avait tuée en la perçant avec une flèche. Pendant ce temps, la belle princesse qui devait être tuée par la sorcière donna naissance à un beau bébé aux yeux bruns. C'était le 23 août de l'année de grâce 2008, un samedi comme lorsque son oncle, le prince Yannick, est né. Le roi était radieux et heureux. Il prit l'enfant dans ses bras et regarda sur le balcon principal pour le montrer aux gens en liesse. Lorsqu'il se tourna vers le château de la sorcière, ce palais devint par magie un palais magnifique, les vautours devinrent des pigeons et autour la forêt est devenu d'un vert luxuriant.Le prénom de la petite princesse qui était appelée à devenir en 2017, l'héritière présomptive au trône lochabero-glencoéais, signifie force, audace, liberté, reine, souveraine, qui nourrit un fort intérêt pour les autres et apporte sérénité et joie partout où elle va, négligeant parfois ses intérêts pour le bien-être des autres, de l'intériorité douce et riche en poésie.BON ANNIVERSAIRE À L'HÉRITIÈRE PRÉSOMPTIVE DE LOCHABER ET DE GLENCOE !!!

S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe

M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DU SOUVENIR DE LA TRAITE NÉGRIÈRE ET DE SON ABOLITION

Mesdames, Messieurs,
C'est dans la nuit du 22 au 23 août 1791 qu'a commencé à Saint Domingue (aujourd'hui Haïti et République dominicaine) l'insurrection qui devait jouer un rôle déterminant dans l'abolition de la traite négrière transatlantique.
La Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est commémorée le 23 août de chaque année.
La Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition vise à inscrire la tragédie de la Traite dans la mémoire de tous les peuples. Conformément aux objectifs du projet interculturel "La route de l'esclave", elle doit être l'occasion d'une réflexion commune sur les causes historiques, les modalités et les conséquences de cette tragédie, ainsi que d'une analyse des interactions qu'elle a générées entre l'Afrique, l'Europe, les Amériques et les Caraïbes.
La Directrice générale de l'UNESCO invite les Ministres de la culture de tous les États membres à organiser des actions en associant l'ensemble des populations de leurs pays et en particulier les jeunes, les éducateurs, les artistes, les intellectuels mais aussi les sportifs et la société civile.
Les premières commémorations de la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition ont eu lieu dans plusieurs pays, notamment le 23 août 1998 à Haïti et le 23 août 1999 à Gorée au Sénégal. Des manifestations culturelles et des débats sur la traite négrière ont été également organisées. En 2001, le Musée de l'étoffe de Mulhouse (France) s'est associé à la commémoration en organisant un Atelier présentant des tissus appelés "Indiennes de Traite" utilisés comme monnaie d'échange pour l'achat d'esclaves aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Malheureusement, nous oublions trop facilement les souffrances des autres et tout ce que les populations africaines ont subi lors de leur déportation a fini par être oublié. Cependant, il faut se souvenir de tout cela.
Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe veillent par ce biais à ce que cela ne se reproduise plus jamais.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DU SOUVENIR EN HOMMAGE AUX VICTIMES DU TERRORISME

Mesdames, Messieurs,
Alors que de plus en plus de pays sont touchés par le terrorisme aujourd'hui, le nombre de victimes semble se concentrer majoritairement dans quelques États.
Les victimes du terrorisme doivent trop souvent lutter pour faire entendre leur voix, obtenir une assistance et faire respecter leurs droits. Celles-ci se sentent en effet oubliées et négligées une fois que les conséquences immédiates d'une attaque terroriste s'estompent, ce qui peut aggraver leur traumatisme.
Certains États Membres ne disposent pas des ressources et des capacités nécessaires pour répondre aux besoins des victimes à moyen et à long terme, ce qui rend parfois difficile leur rétablissement et leur réintégration dans la société.
La responsabilité première de soutenir les victimes du terrorisme et de défendre leurs droits incombe aux États Membres. Les Nations Unies ont un rôle important à jouer pour les aider à mettre en œuvre les piliers I et IV de la Stratégie antiterroriste mondiale en soutenant les victimes, en renforçant les capacités, en créant et en soutenant des réseaux d'organisations de la société civile, en particulier les associations de victimes du terrorisme, et en encourageant les États Membres à promouvoir, protéger et respecter les droits des victimes. L’ONU s’emploie à fournir des ressources, à mobiliser la communauté internationale et à mieux répondre aux besoins des victimes du terrorisme.
Les trois dernières résolutions de l'examen de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies ont toutes souligné l'importance du rôle des victimes dans la lutte contre le terrorisme et la prévention de l'extrémisme violent, ainsi que l'importance de reconnaître leurs droits fondamentaux.
La sixième résolution, note en particulier que le renforcement de la résilience des victimes et de leurs familles, à travers un soutien et une assistance appropriés immédiatement après une attaque ainsi qu'à plus long terme, constitue une avancée majeure pour faire face, guérir et récupérer plus rapidement après une attaque. Le projet de résolution sur le renforcement de la coopération internationale en matière d'assistance aux victimes du terrorisme reconnaît expressément la résilience des victimes comme un élément important pour la cohésion sociale de la société et comme des partenaires essentiels pour prévenir l'extrémisme violent propice au terrorisme.
Cette année, la deuxième commémoration de cette Journée internationale portera sur la résilience des victimes et de leurs familles - comment elles font face et ce qu'elles ont fait pour transformer leurs expériences afin d'aider à la guérison et au rétablissement, ainsi que pour devenir plus fortes et plus unies contre le terrorisme. Pour célébrer cette journée internationale, le Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme (UNOCT) et le Groupe des amis des victimes du terrorisme lanceront une exposition photographique le 21 août au Siège des Nations Unies à New York.
Malheureusement, nous recevons chaque jour des nouvelles d'actes terroristes du monde entier. C'est un fléau méprisable qui nous afflige, difficile à éradiquer. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe adhèrent aux initiatives de l'ONU pour assurer une assistance adéquate aux familles et aux victimes de ce phénomène déplaisant et inutile.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DE L'AIDE HUMANITAIRE

Mesdames, Messieurs,

Le 19 août 2003, une attaque terroriste frappait le siège des Nations Unies à Bagdad, en Iraq, tuant 22 personnes parmi lesquelles Sergio Vieira de Mello, le représentant de l'ONU dans le pays.

Cinq ans plus tard, en décembre 2008, la 63ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies décide par sa résolution A/RES/63/139 de désigner la journée du 19 août Journée mondiale de l’aide humanitaire.La Journée mondiale de l’aide humanitaire rend hommage à tous ceux qui ont péri au cours de leurs missions et à ceux qui continuent d’apporter leur assistance à des millions de personnes. Cette Journée est aussi l’occasion d’attirer l’attention sur les besoins humanitaires à travers le monde ainsi que sur l’importance de la coopération internationale.

Chaque année, des catastrophes causent d’immenses souffrances pour des millions de personnes – souvent parmi les plus populations les plus pauvres, les plus marginalisées et les plus vulnérables. Les travailleurs humanitaires doivent être respectés et avoir un libre accès aux personnes dans le besoin afin de leur apporter une assistance vitale. Ils fournissent en effet une assistance primordiale et contribuent à la réhabilitation au long terme des communautés touchées par des catastrophes, partout sur la planète, sans discrimination de nationalité, groupe social, religion, sexe, race ou tout autre facteur.

L’aide humanitaire est basée sur ces quatre principes fondateurs :

- l’humanité

-l’impartialité

- la neutralité

- et l’indépendance

Tout le monde peut être humanitaire et les personnes touchées par une catastrophe sont d'ailleurs souvent les premières à aider leur communauté. aLes opérations d’urgence ne sont qu’une facette du travail humanitaire. Les travailleurs humanitaires prêtent également main forte aux communautés pour reconstruire leurs vies suite à une catastrophe, pour devenir plus résistantes aux crises futures, pour faire entendre leurs voix et pour bâtir une paix durable dans des régions touchées par des conflits.

Malheureusement dans le monde, tous les jours, en particulier les pays les plus pauvres demandent de l'aide.

Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe se soucient des situations internationales problématiques et tentent par conséquent de sensibiliser les puissants de la Terre afin que les sentiments de fraternité, d'amour et d'aide envers les plus faibles soient de plus en plus vivant et vrai.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe

S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe

M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES GAUCHERS

Mesdames, Messieurs,

Être gauche », « passer l'arme à gauche », « se lever du pied gauche »... Ces expressions familières n'aident pas vraiment à véhiculer une image positive des gauchers, c'est le moins que l'on puisse dire. Une chose est sûre : la science les adore, et de nombreuses études révèlent des particularités que les droitiers peuvent leur envier.

1. Leur intelligence

Qui n'a jamais entendu que les gauchers étaient plus intelligents ? Il faut dire qu'ils comptent dans leur club des grands noms comme Léonard de Vinci, Louis XIV, Albert Einstein, Bill Gates ou encore Barack Obama. En réalité, les recherches montrent surtout qu'ils ont des facilités dans certaines matières.En 2016, l'université de Liverpool (Royaume-Uni) a ainsi confirmé que les gauchers étaient plus doués en maths. En observant 2300 élèves de primaire, il est apparu qu'ils surpassaient les autres en matière de résolution de problèmes mathématiques complexes. Pourquoi ? Ils disposent d'un hémisphère cérébral droit légèrement plus développé. Cette zone du cerveau est notamment liée au processus de raisonnement spatial. Les scientifiques ont également constaté une meilleure connectivité des deux hémisphères, ce qui leur donnerait une meilleure aptitude à traiter l'information.

2. Leur vie sexuelle

Elle serait plus épanouie. En tout cas, c'est ce qu'ils disent... Commandée par une célèbre marque de sex-toys, une vaste étude s'est intéressée pendant deux ans aux habitudes sexuelles et au ressenti de 25 000 personnes, droitières et gauchères. Et le résultat est sans appel : 86 % des gauchers seraient « extrêmement satisfaits » de leur vie sexuelle contre seulement 15 % des droitiers. Soit un abîme entre les deux...Avant que les droitiers n'invoquent la prétention des gauchers ainsi que leur propension au mensonge (absolument pas reconnues par les chercheurs), les scientifiques nous donnent une autre explication. Pour ressentir du plaisir, les gauchers utilisent la partie droite du cerveau, celle où se niche tout ce qui a trait au sensuel, tandis que pour les droitiers c'est la partie gauche, celle qui accueille plutôt tout ce qui est analytique.

3. Leurs qualités sportives

« Comme ils sont très souvent confrontés à des droitiers, ils sont plus habitués au jeu inversé. Les droitiers se retrouvent davantage déstabilisés par les mouvements des gauchers », râlent en choeur les droitiers. Pas faux. Les gauchers sont particulièrement surreprésentés dans les sports d'opposition : tennis, boxe... Par exemple, 50 % des escrimeurs de haut niveau sont gauchers, 23 % des champions de badminton aussi, tout comme 30 % des meilleurs joueurs du monde de ping-pong. Et, ça, ils le doivent également à leur hémisphère cérébral droit légèrement plus développé qui gère la représentation dans l'espace, ou encore la notion des distances. Bref, ils sont plus réactifs et rapides.

En tant que Ministre d'État des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe, S.E.M. Giorgio Beta prend l'initiative d'affirmer : "Pourquoi ne pas envier les gauchers ? Je pense qu'il n'y aurait qu'à gagner en vertu et qui sait, peut-être qu'un jour parmi nos citoyens nous aurons un nouvel Albert Einstein".

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe

S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe

M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE L'ÉDUCATION

Mesdames, Messieurs,
L'éducation est l'arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde. » Nelson Mandela (1918-2013) homme d'État sud-africain, dirigeant historique de la lutte contre l’apartheid, système politique institutionnel de ségrégation raciale.
En vérité, cette Journée Internationale de l'éducation pourrait se confondre avec celles du 12 août qui est la Journée internationale de la jeunesse, celle du 8 septembre, la Journée internationale de l'alphabétisation, et du 5 octobre prochain, qui est la Journée Mondiale des enseignantes et des enseignants.
Le 8 décembre 2011, « poster for tomorrow » a organisé - en partenariat avec l’UNESCO et les Arts Décoratifs - une exposition de 100 affiches à Paris et dans plus de 30 autres villes à travers le monde sur le thème de « Droit à l'éducation ».
Cette Exposition sera reprise à l’UNESCO (Salle Miro). Son siège, à Paris, offre un nombre de salles de réunion et de conférences ainsi que des espaces d’exposition qui peuvent être mis à la disposition des Etats membres, des Commissions nationales pour l’UNESCO et des partenaires de l’UNESCO.
« Poster for tomorrow » est le projet principal de l’association « 4 Tomorrow ». C’est un concours international d’affiches sur des thèmes liés aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales. Les 100 meilleures affiches sélectionnées par un jury international font l’objet d’une exposition simultanée autour du 10 décembre de chaque année, pour célébrer la Journée internationale des Droits de l'Homme.
« Le graphisme au service des grandes causes ainsi que la transmission de savoir-faire aux habitants des milieux défavorisés en France et à l'échelle internationale sont les grands principes des différents types d'interventions de « 4 Tomorrow » :
Sensibiliser le grand public aux enjeux de société est l'objectif principal du concours international d'affiches et des expositions d'affiches au 10 décembre de chaque année.
Transmettre un savoir-faire et donner aux jeunes graphistes africains de meilleurs outils de communication ainsi qu’élargir leur réseau est le but des ateliers panafricains de graphisme.
Initier à l'art graphique via l'organisation d'ateliers de graphisme destinés aux collégiens des ZEP en France afin de favoriser l'accès à la culture, l'épanouissement des élèves ainsi que le développement de leur créativité est le troisième axe d'intervention de « 4 Tomorrow ».
C’est ainsi que, pour l’édition 2013, le thème de « poster for tomorrow » a été « Un logement pour tous - Un endroit où vivre, pas simplement pour dormir ».
L'éducation transforme les vies et elle est au cœur de la mission de l’UNESCO qui est de bâtir la paix, éradiquer la pauvreté et promouvoir le développement durable.
L'UNESCO considère que l'éducation est un droit humain pour tous, tout au long de la vie, et que l'accès à l’éducation va de pair avec la qualité. L'Organisation est le seul organe des Nations Unies ayant pour mission de traiter de l’éducation, sous tous ses aspects. Elle a reçu le mandat de conduire le Programme mondial Éducation 2030 par l’intermédiaire de l’Objectif de développement durable. La feuille de route pour y parvenir est le Cadre d’action d’Éducation 2030.
L'UNESCO agit comme chef de file mondial et régional en matière d’éducation, œuvre à renforcer les systèmes éducatifs partout dans le monde et relève les défis planétaires contemporains par l'éducation avec l'égalité des sexes comme principe fondamental.
Son action porte sur le développement de l’éducation du préscolaire à l'enseignement supérieur et au-delà. Les thématiques incluent la citoyenneté mondiale et le développement durable, les droits humains et l'égalité des sexes, la santé et le VIH/SIDA, ainsi que le développement des compétences techniques et professionnelles.
Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe s'associent aux initiatives de l'UNESCO dans l'espoir que les gouvernements, accorderont de plus en plus d'importance à l'éducation, en particulier les jeunes, car ils seront les dirigeants de l'avenir.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


DÉCRET PRINCIER DU 2 AOÛT 2019 relatif aux nominations dans les ordres princiers

Le Prince souverain, décrète que désormais tout microcitoyen lochabero-glencoéais peut suggérer pour une première nomination dans l'ordre des Desse ou dans l'ordre du Chapeau une personne qu'il juge digne d'être distingué. Pour ce faire, il doit envoyer des éléments biographiques sur la personne concernée, ainsi que cinq signatures de microcitoyens qui soutiennent la démarche. Le présent décret sera sitôt publié aux Activités princières des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe


MAISON DOUAI-DESSE DE LOCHABER ET DE GLENCOE

 Fête du Trône

Ces 25 et 26 août 2019, la Principauté de Lochaber, et par extension les Principautés Unies de Lochaber et de  Glencoe fêteront le Trône. Ce sera l’occasion de témoigner de l'attachement indéfectible au trône lochabero-glencoéais, ainsi qu'au Prince régnant, garant de l'unité nationale en sa qualité de Chef de l'État.

 PROGRAMME :

Dimanche 25 août

10 h : Prières de tous ceux qui le veulent bien aux intentions des membres de la famille princière et des Principautés Unies.
Membres :
S.A.S. le Prince souverain de Lochaber et de Glencoe
MME. l'héritère présomptive au trône lochabero-glencoéais
S.A.S. la princesse d'Acacia ; princesse des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe
LL. GG. le duc et la duchesse de Palmier

12 h : Lecture de l'hymne national pour marquer le début de la fête du Trône.

12 h 30 : Son Altesse sérénissime rendra public le discours du trône à la Nation.

13 h 30 : Un document issu du Ministère de la Culture concernant la “Journée de Retrouvailles” sera rendu  public.

15 h : Remise de décorations et aux Principautés Unies, plant d'un arbre dédicacé en l'honneur du nouvel amour du Prince souverain.

17 h : Office privé du monarque aux intentions des membres du gouvernement, des ambassadeurs, et de l'ensemble de la population.

19 h : Son Altesse sérénissime visionnera un concert de Dalida.

21 h : Dîner d'État pour le Prince souverain, le Ministre d'État, ainsi que pour les membres du gouvernement.
 
Lundi 26 août

10 h : Son Excellence Monsieur le Ministre d'État s'adressera publiquement à la Nation.

12 h : Le Prince souverain recevra des décorations de Chefs d'États étrangers.

18 h : Son Altesse sérénissime visionnera un concert de Linkin Park.

21 h : Dîner de clôture.


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE L'AMITIÉ

COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE L'AMITIÉ

Mesdames, Messieurs,

La Journée internationale de l'amitié fait suite à la proposition de l'UNESCO, reprise par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1997, qui définit la culture de la paix comme un ensemble de valeurs, attitudes et comportements qui reflètent et favorisent la convivialité et le partage. Ces valeurs sont fondées sur les principes de liberté, de justice et de démocratie, les droits de l'homme, la tolérance et la solidarité, qui rejettent la violence et inclinent à prévenir les conflits en s'attaquant à leurs causes profondes.

La Journée internationale de l'amitié a été proclamée en 2011 par l'Assemblée Générale de l'ONU pour rappeler que l’amitié entre les peuples, les pays, les cultures et les individus inspire les efforts de paix et offre l’occasion de jeter des ponts entre communautés.

La résolution A/65/275 met tout particulièrement l'accent sur la participation des jeunes, en tant que futurs dirigeants, à des activités communautaires et multi-culturelles afin de favoriser la compréhension internationale et le respect de la diversité.

Cette Journée est également destinée à soutenir les buts et objectifs de la Déclaration et du Programme d'action sur une culture de la paix et la Décennie internationale de la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde (2001-2010).

Pour marquer la Journée internationale de l'amitié, l'ONU encourage les gouvernements, les organisations internationales et les groupes de la société civile à organiser des événements, activités et initiatives contribuant aux efforts de la communauté internationale pour la promotion d'un dialogue entre les cultures, la solidarité, la compréhension mutuelle et la réconciliation.

La Déclaration et le Programme d'action sur une culture de la paix (A/RES/53/243) adoptée en 1999 a notamment fixé huit domaines d'action à entreprendre en vue de faire prévaloir une culture de la paix:

Renforcer une culture de la paix par l’éducation;

Promouvoir le développement économique et social durable;

Promouvoir le respect de tous les droits de l’homme;

Assurer l’égalité entre les femmes et les hommes;

Favoriser la participation démocratique;

Faire progresser la compréhension, la tolérance et la solidarité; et

Soutenir la communication participative et la libre circulation de l’information et des connaissances.

La Journée internationale de l'amitié est aussi basée sur la reconnaissance de la pertinence et de l'importance de l'amitié comme un sentiment noble et précieux dans la vie des êtres humains à travers le monde.

Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe reconnaissent l’importance de l’amitié avec une capitale "A". Un ami sincère et désintéressé est vraiment un trésor.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe

S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe

M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DE LA MALBOUFFE

Mesdames, Messieurs,
En cette journée mondiale de la Malbouffe, il est important avant tout de clarifier ce qu’est la malbouffe ! Ce terme populaire est donné à la nourriture jugée mauvaise sur le plan diététique en raison notamment de sa faible valeur nutritive et de sa forte teneur en graisses ou en sucres.
L’impact des habitudes alimentaires sur la santé n’est plus à démontrer. Depuis la fin des années 40 et la célèbre étude épidémiologique de Framingham, nous avons commencé à déterminer des facteurs de risques en lien avec les habitudes alimentaires. Les méfaits d’une mauvaise hygiène alimentaire sont à l’origine des maladies cardiovasculaires, de l’obésité, du diabète, d’une augmentation du risque de certains cancers, de l’hypertension artérielle et bien d’autres.
Les recommandations diététiques visent à assurer le maintien d’une santé optimale tout au long de la vie. Il est fondamental d’assurer la couverture adéquate de nos besoins énergético-protéiques mais également en vitamines, sels minéraux, oligo-éléments, fibres, acides gras essentiels à l’aide d’une alimentation saine et variée.
Pas besoin pour autant de recourir à une alimentation spécifique type BIO. Même si les notions écologiques sont indiscutablement un enjeu de société, consommer des produits BIO ne fait aucune différence sur le plan nutritionnel.
Il est important d’évoquer, dans le cadre de la malbouffe, la notion de mouvement (activité physique) qui est un pilier des conseils d’hygiène de vie. Bien manger ne fait pas tout ! En effet, nous sommes génétiquement des chasseurs-cueilleurs qui ne devraient pas être sédentaires, la notion d’exercice physique modéré et régulier doit être promu au même titre que l’alimentation santé.
En conclusion, le message de prévention concernant la malbouffe serait : manger certes équilibré, mais avec plaisir et sans culpabilité, sans oublier de bouger 30 minutes par jour.
Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe ne sont pas seulement attentives à la préservation de la nature mais également au bien-être physique des personnes. Nous aimons donc notre santé et notre corps: nous essayons de nous nourrir le plus possible avec des aliments sains et équilibrés, tout en ajoutant du jogging bénéfique.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glenco
e


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES CHÂTEAUX

Mesdames, Messieurs,
Ce 19 juillet 2019 se tiendra la quatrième édition de PalaceDay initiée par le château de Versailles et les membres de l’Association des Résidences Royales Européennes (ARRE).
Cette vaste opération fédère chaque année sur les réseaux sociaux un plus grand nombre de château autour d’un patrimoine culturel commun. En 2018, PalaceDay rassemblait plus de 120 institutions réparties dans le monde entier et totalisait plus de 10 millions d’impressions.
Qu’ils soient d’inspiration française ou anglaise, les jardins règnent en maître au sein des résidences royales qui leur confèrent une place de choix. Cette journée sera l’occasion d’en admirer certains et d’en découvrir d’autres, au fil des posts. Tous les châteaux du monde seront invités à partager histoires, métiers, coulisses et collections tandis que les internautes pourront poster leurs coups de cœur et leurs souvenirs de visite grâce au hashtag PalaceDay. Cette quatrième édition du Palace Day se clôturera par un Instamet au domaine de Trianon et dans plusieurs résidences royales.
Y participeront :
- Allemagne: Stiftung Preussische Schlösser und Gärten, Museen und Schlösser.
- France: château de Versailles, château de Chambord, Palais de Compiègne, château de Vaux-le-Vicomte, château de Fontainebleau.
- Italie: Castello Di Rivoli, Palazzo Reale di Napoli , Palazzo Spinola, Musei Reali Torino, Palazzo Ducale di Genova, Galerie degli Uffizi.
- Pologne: Lazienki Krolewskie, Zamek Krolewski Warszawa.
- Portugal: Parques de Sintra – Monte da Lua.
- Russie: Palais de Peterhof, Musées du Kremlin de Moscou, Palais de Kuskovo.
- Royaume-Uni : Royal Collection Trust, Blenheim Palace, Waddesdon Manor, Somerset House.
- UNESCO, National Geographic et de nombreuses autres institutions.
Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe et notamment le prince qui est co-propriétaire du château de la Mothe-Chandeniers, rappellent à la communauté internationale l’importance des châteaux à travers l’histoire et l’importance de leur préservation et de la diffusion de leur objectif dans les siècles.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe, Châtelain de la Mothe-Chandeniers
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pierre-Henri de Ricin, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement


PUBLICATION OFFICIELLE CONCERNANT LE SUJET DE L'AUSTISME

L'ordre du jour du Conseil de gouvernement en date du lundi 15 juillet 2019, demande de soumettre deux rapports ministériels au prince Yannick Douai-Desse. L'un concernant le point de vue du Ministre à la Lutte contre les discriminations et au Respect des libertés individuelles sur la question du transhumanisme, l'autre traitant du sujet de l'autisme (particulièrement axé sur le syndrome d'Asperger). Ce second sujet qui a une place très particulière dans le cœur du prince sera signé par le ministre, ainsi que contresigné par lui-même, l'ensemble des membres du gouvernement et des ambassadeurs. Les ambassadeurs auront sitôt à charge de le transmettre massivement, en vue qu'il soit lui-même contresigné par d'autres États micronationaux. C'est surtout ce second rapport à venir que je souhaite mettre en avant par le biais de cette publication officielle.


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DES SERPENTS

Mesdames, Messieurs,
La Journée mondiale du serpent, est une occasion idéale de connaître et de comprendre beaucoup de choses sur ces reptiles carnivores, qui sont sur le point de disparaître, principalement à cause des mythes et des superstitions qui les entourent.
La Journée mondiale du serpent contribue grandement à la conservation d’un reptile parfois dangereux mais souvent mal représenté. Les serpents vivent sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique, et peuvent varier de pythons à des serpents minuscules. Environ un quart seulement des serpents sont venimeux et ils préféreraient tous éviter le contact humain s’ils le pouvaient.
Depuis le début des temps, les serpents ont une mauvaise réputation, jugés mauvais, sournois et meurtrier. Les serpents fascinent les civilisations depuis des milliers d’années et sont considérés comme une puissante créature mythologique dans de nombreuses cultures. Toute peur humaine n’est pas rationnelle ou instillée par une expérience de première main. Le fait le plus intéressant à propos des serpents est qu’ils sont naturellement timides et reclus. Une grande partie de leur vie est passée à éviter les conflits et surtout à éviter les rencontres avec des humains. La platitude « les serpents ont plus peur de vous que vous-même » est vraie. Ils feront de leur mieux pour rester hors de votre vue et de votre chemin.
Les serpents sont l’un des nombreux groupes de reptiles. Ils ont un corps long et élancé, pas de jambes, pas de paupières, pas d’oreilles, et sont recouverts de parties de peau pliées dans le dos, appelées écailles. Comme les autres reptiles, ils utilisent la chaleur ambiante pour réguler la température de leur corps. Les corps souples des serpents leur permettent de s’étirer pour se réchauffer, de se redresser pour conserver leur chaleur corporelle, ou tout simplement de réchauffer une partie particulière de leur corps. On les trouve sur terre et dans l’eau, ainsi que dans tous les habitats imaginables, sauf là où il fait très froid.
En raison de l’urbanisation et de la mauvaise impression générale que le public a des serpents, ceux-ci meurent en nombre alarmant. Les serpents qui perdent leur habitat trouvent souvent de nouveaux repaires dans les jardins, les enclos à poules ou les sous-sols. Cela met les serpents en danger d’entrer en contact avec les humains, car presque toutes ces rencontres font que les serpents sont tués à vue. Une telle vigilance peut être évitée si les gens sont plus conscients des comportements des serpents. Le consensus général est la peur, les gens tuent pour se protéger de ce qu’ils considèrent comme des menaces.
Malgré les apparences, les serpents sont assez inoffensifs. La plupart des serpents ne sont pas venimeux et s’échapperaient plutôt que d’attaquer lorsqu’ils seraient confrontés à des humains.
Les serpents jouent un rôle essentiel dans le contrôle des cultures nuisibles aux proies telles que les rats et les souris. Certains, comme les serpents de mer et les pythons, sont largement consommés comme nourriture en Asie mais, bien que la plupart soient probablement comestibles, les serpents ne sont pas largement chassés pour leur chair. Cependant, leur peau est largement utilisée pour les ceintures, les sacs et les chaussures. Le venin est extrait des serpents pour le traitement de certaines maladies et la fabrication d’anti-venin pour la morsure de serpent.
Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe aimeraient attirer la sensibilité des populations envers ces créatures si précieuses pour la recherche médicale.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement


Nomination de Pierre-Henri de Ricin au Ministère de la Culture et au Ministère à la Lutte contre les discriminations et au Respect des libertés individuelles le 13 juillet 2019

Je suis fier de vous présenter une photo officielle de Le Très Honorable le comte Pierre-Henri de Ricin, à l'occasion de sa récente nomination par moi-même au Ministère de la Culture et au Ministère à la Lutte contre les discriminations et au Respect des libertés individuelles. J'adresse à mon cousin mes plus chaleureuses félicitations ainsi que mes vœux ardents de réussite dans l'accomplissement de ses devoirs ministériels.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DU BANDEAU BLANC CONTRE LA PAUVRETÉ

Mesdames, Messieurs,
C’est lors de la journée mondiale du bandeau blanc, créé depuis l’opération de « 2005 : plus d’excuses ! », que nous, citoyens du monde, sommes aujourd’hui invités à porter un bracelet blanc. Ce petit bandeau est le signe important de notre soutien à l’action mondiale contre la pauvreté, il n’est autre que le symbole de l’Action Mondiale contre la pauvreté qui regroupe des centaines d’organisations et de citoyens à travers le monde.
Cette journée a été aussi instaurée pour que les chefs d’État des pays les plus riches au monde prennent conscience que l’écart entre les plus riches et les plus pauvres ne cesse d’augmenter d’année en année. Les organisations dévouées à cette cause interpellent donc les États qui ont signé les Objectifs du Millénaire et les nouveaux Objectifs de Développement Durable pour leur rappeler leur premier engagement : lutter contre la pauvreté mondiale ; et qu’enfin des mesures tangibles soient prises.
Les dirigeants des États du monde se sont retrouvés au Siège des Nations-Unis pour adopter 17 nouveaux Objectifs de Développement Durable qui doivent aujourd’hui finir le travail commencé avec les Objectifs du Millénaire.
Or, le premier engagement est celui d’éradiquer définitivement et partout la pauvreté.
En octobre de l’année dernière, on avait salué avec grand enthousiasme le recul de la pauvreté dans toutes les régions du monde. En effet, alors que la population augmente, les chiffres annonçaient alors que le nombre de personnes vivant sous le seuil de la pauvreté – 1,90 dollar par jour et par personne – était passé de 2 milliards en 1981 à 900 millions en 2012 ; soit un record pour une période de 30 ans. L’extrême pauvreté tombait alors sous les 10 % de la population mondiale selon le rapport publié par la Banque mondiale à la fin de l’année dernière.
Mais ces chiffres, bien que réjouissants, ne disent pas tout… Le taux de pauvreté ne permet que de montrer des tendances et derrière se cache une réalité bien moins plaisante.
Tout d’abord, ces chiffres cachent des erreurs méthodologiques. Le taux d’extrême pauvreté est basé sur le calcul des revenus. Or, dans certains pays pauvres, on peut douter de la fiabilité et de la validité des données officielles. Il est aussi difficile d’avoir des données fiables au Moyen-Orient ou encore au Maghreb en raison des conflits et de l’instabilité régionale. De plus, tous les pays n’ont pas la même façon de calculer le revenu ce qui entraine des biais considérables.
Pire, ces chiffres ne permettent pas de mettre en avant les poches d’extrême pauvreté qui continuent à exister et ne montrent pas le fossé toujours plus important entre les plus riches et les plus pauvres de la planète.
Ainsi, alors que certains fanfaronnaient et criaient déjà victoire, des organisations telles que la Banque mondiale publiaient leurs rapports montrant que dans certaines régions, notamment en Afrique subsaharienne, la situation était « très inquiétante ». En effet, dans cette région, c’est encore 35,2 % de la population qui vit dans une situation d’extrême pauvreté ; chiffre qui fait de l’Afrique subsaharienne la région où l’on retrouve près de la moitié des personnes les plus défavorisées de la planète. Au Congo et à Madagascar, c’est même 80 % de la population qui vit avec moins de 1,90 dollar par jour et par personne…
Enfin, il est important de signaler que ces chiffres sont grandement liés à la situation économique mondiale : le resserrement de la politique monétaire américaine était alors inquiétant tout comme le taux de croissance fragile des pays émergents. Quand la banque mondiale a publié son rapport, elle prévenait d’ailleurs qu’il fallait craindre un retournement de la croissance dans ces pays qui commençaient à subir le contre-coup de la crise financière de 2008-2009.
Montrer sa solidarité envers cette cause ne coûte rien : un simple bandeau blanc… Mais, il est aujourd’hui important d’en faire davantage, d’ouvrir les yeux sur la situation mondiale et d’arrêter de regarder pas plus loin que le bout de nos chaussures.
La pauvreté fait partie des fléaux qui frappent le monde entier depuis des siècles. Peut-être ne sera-t-il jamais possible de le vaincre, mais les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe adhèrent néanmoins à toute initiative susceptible de conduire à l'éradication totale de ce mal.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES VEUVES

Mesdames, Messieurs,
Bien que les données restent limitées, on estime qu'il y a environ 258 millions de veuves dans le monde; une sur dix vit dans une pauvreté extrême.
Les données sur le statut des femmes sont souvent ventilées par statut matrimonial, au niveau national ou mondial, rendant les veuves statistiquement invisibles. Nous savons pourtant que de nombreuses veuves font face à de multiples formes de discrimination, basées sur leur sexe, leur âge, leur localisation rurale ou leur handicap. Les femmes âgées sont victimes de discriminations, tout comme les jeunes femmes qui ont perdu leur époux très tôt en raison de conflits ou du fait qu’elles étaient encore enfants au moment du mariage.
Dans de nombreux pays, le statut social d'une femme est désormais inextricablement lié à celui de son époux; lorsque celui-ci décède, la femme perd sa place dans la société.
Dans certaines cultures, le veuvage est considéré comme une source de honte. Les veuves sont perçues comme maudites et peuvent même être associées à la sorcellerie. De telles fausses idées peuvent ainsi mener à leur stigmatisation et à de nombreuses formes d’abus et d’exploitation. Pour retrouver leur statut social, beaucoup d’entre elles doivent épouser, souvent involontairement, un parent de l’époux.
Les enfants des veuves sont aussi indirectement touchés par ces stigmatisations, émotionnellement et économiquement. Les mères veuves, devant subvenir seules aux besoins de leur famille, sont parfois obligées de retirer leurs enfants de l'école pour pouvoir compter sur les revenus de leur travail.
L'impunité caractérise de plus ces violations et même dans les pays où la protection juridique est plus inclusive, les veuves continuent de subir une forte marginalisation sociale.
L’absence de données solides et fiables reste l’un des principaux obstacles à l’élaboration de politiques et de programmes d’élimination de la pauvreté, de la violence et de la discrimination dont sont victimes les veuves. Plus de recherches et de statistiques ventilées par statut matrimonial, sexe et âge sont nécessaires pour mieux évaluer l’incidence de leur maltraitance.
Au niveau du droit international, les droits des veuves sont indirectement garantis par la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et la Convention relative aux droits de l’enfant. Lorsqu’une législation nationale spécifique existe pour protéger leurs droits, la faiblesse du système judiciaire de nombreux États compromet la manière dont ils sont défendus en pratique. Il arrive que la discrimination de la part même des spécialistes des questions judiciaires décourage les veuves, qui abandonnent le recours à la justice pour obtenir réparation.
Pour faire face à ces violations, des programmes et des politiques d’élimination de la violence à l’égard des veuves et de leurs enfants doivent être mis en place, ainsi que l’offre d’un soutien supplémentaire – tel un soutien financier. Celui-ci permettrait notamment aux enfants de continuer leur éducation, brisant ainsi le cycle intergénérationnel de la pauvreté.
L’autonomisation des veuves, grâce à un accès aux soins de santé, à l’éducation, à un emploi décent et à la prise de décision au sein de la société leur permettrait de vivre à l’abri du besoin. L’amélioration de leur condition entraînerait finalement une réduction des inégalités et de la pauvreté, accélérant la mise en œuvre des objectifs de développement durable.
Afin de porter l’attention de la communauté internationale sur la marginalisation des veuves et ses enjeux, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 23 juin Journée internationale des veuves, à travers l’adoption de sa résolution 65/189 le 21 décembre 2010.
La culture du monde "moderne", souvent due à l'ignorance, aux traditions sociales ou religieuses, a tendance à considérer les veuves comme des "femmes invisibles", mais ce sont des femmes simples qui doivent chaque jour lutter contre la discrimination à l'égard de leur statut social. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe rejoignent les organisations engagées dans la défense et la protection de toutes les veuves, tout simplement plus de femmes malheureuses que les autres.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE CONTRE LA DÉSERTIFICATION ET LA SÉCHERESSE

Mesdames, Messieurs,
Le terme « désertification » désigne la dégradation des terres dans les zones arides, semi-arides et subhumides sèches par suite de divers facteurs, parmi lesquels les activités humaines et les variations climatiques. Contrairement à l'opinion répandue, la désertification n'est pas la transformation de la terre en désert. La désertification se produit du fait de l'extrême vulnérabilité des écosystèmes des zones sèches à la surexploitation et à l'utilisation inappropriée des terres. La pauvreté, l'instabilité politique, la déforestation, le surpâturage et des pratiques d'irrigation inappropriées peuvent entraver la productivité des terres. La Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse est célébrée chaque année pour sensibiliser l'opinion publique à cette question et aux efforts à faire au niveau international. Cette journée est une occasion unique de rappeler à chacun que la neutralité en termes de dégradation des terres est possible moyennant un fort engagement de la communauté et une coopération à tous les niveaux. Le 25e anniversaire de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) et de la Journée mondiale de la lutte contre la désertification sera célébré le 17 juin 2019 à Ankara, en Turquie. À cette occasion seront célébrés 25 ans de progrès accomplis par les pays en matière de gestion durable des terres, mais aussi les grandes orientations des 25 prochaines années, avec comme objectif final la neutralité en matière de dégradation des terres. Conscients que la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire, la sécurité de l'approvisionnement en eau ainsi que l'atténuation et l'adaptation aux changements climatiques se basent tous sur la neutralité de la dégradation des sols, quelles seront les prochaines mesures à prendre dans la structuration de notre avenir ? Avec la campagne « Construisons l'avenir ensemble », la célébration de la Convention mettra l’accent sur ces questions et sur l’importance d’un développement durable basé sur la gestion durable des terres. D'ici 2025, 1,8 milliard de personnes seront confrontées à une pénurie d'eau absolue et les deux tiers de la planète vivront dans des conditions de stress hydrique. Cela pourrait provoquer plus de morts et de déplacements de population que toute autre catastrophe naturelle.
Terre et sécheresse - D'ici 2045, environ 135 millions de personnes pourraient être déplacées du fait de la désertification. Atteindre la neutralité en matière de dégradation des terres - en réhabilitant des terres déjà dégradées, en intensifiant la gestion durable des terres et en accélérant les initiatives de restauration - constitue un moyen efficace d'accroître la résilience et la sécurité de tous.
Terre et climat - Restaurer les terres des écosystèmes dégradés pourrait permettre de stocker jusqu'à 3 milliards de tonnes de carbone par an, et d’atténuer ainsi le réchauffement climatique. En effet, le secteur de l'utilisation des terres représente près de 25% des émissions mondiales. Sa gestion durable est donc cruciale pour la lutte contre les changements climatiques.
Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 déclare que « nous sommes déterminés à lutter contre la dégradation de la planète, en recourant à des modes de consommation et de production durables, en assurant la gestion durable de ses ressources naturelles et en prenant d'urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques, afin de répondre aux besoins des générations actuelles et futures ». L'objectif 15 énonce plus précisément notre détermination à stopper et à inverser la tendance à la dégradation des sols. Le problème de la désertification et de la sécheresse est un fléau qui touche toute l’humanité et nous ne pouvons nous permettre d’être indifférents. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe invitent les populations et les nations à s’attaquer à ces problèmes afin de parvenir à une solution.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietrio Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


LUTTE CONTRE LA MALTRAITANCE DES PERSONNES ÂGÉES

Mesdames, Messieurs,
Qu'est-ce que la maltraitance des personnes âgées ? Par maltraitance des personnes âgées on entend un acte unique ou répété, voire l'absence d'intervention appropriée, entraînant des blessures physiques ou une détresse morale pour la personne qui en est victime. Elle peut ainsi prendre plusieurs formes, y compris : - l'abus financier, - les violences physiques, psychologiques ou sexuelles, - l'abandon ou la négligence, - l'atteinte grave à la dignité, - le manque de respect. Elle peut aussi varier en fonction des régions, des traditions et des cultures. Par exemple, les types les plus courants de maltraitance dans les pays à revenu élevé ou intermédiaire sont : - les abus financiers, - les violences psychologiques, - la négligence, - les violences physiques, - les violences sexuelles. Globalement, on estime que 1 personne âgée sur 10 est confrontée chaque mois à des formes de maltraitance. Il se peut toutefois que ces données soient largement sous-estimées, puisque seulement 1 cas de maltraitance sur 24 vient notifié par les victimes, celles-ci craignant souvent de signaler les cas de mauvais traitements à la famille, aux amis, ou aux autorités. De plus, le nombre de cas de maltraitance des personnes âgées risque de s'accroître, compte tenu du vieillissement rapide de la population dans de nombreux pays et de l'impossibilité de répondre à leurs besoins du fait de contraintes budgétaires. D'ici 2055, le nombre de personnes de plus de 60 ans devrait en effet doubler, passant de 900 millions en 2015 à quelques 2 milliards. De récentes études indiquent que l'exploitation financière et matérielle des personnes âgées est l'un des principaux problèmes identifiés dans les cas de maltraitance. Selon les données disponibles, 5 à 10% des personnes âgées à travers le monde seraient en effet victimes d'exploitation financière. Cependant, comme pour les autres cas, de tels abus ne sont pas souvent signalés, en partie à cause de la honte et de l'embarras que ressentent les victimes ou de leur incapacité à les signaler en raison de troubles cognitifs ou autres maladies. La plupart des études de prévalence sont donc basées sur des sondages. L'exploitation financière prend diverses formes. Dans les pays développés, l'abus financier des personnes âgées englobe souvent le vol, la fraude, l'utilisation abusive des biens et procurations, ainsi que le refus d'accès à leurs fonds. Dans les pays moins développés, l'accablante majorité des cas d'exploitation financière comprend des accusations de sorcellerie, allégations utilisées pour justifier l'appropriation de biens, l'expulsion des foyers et le déni d'héritage familial aux veuves. Bien qu'il soit généralement sous-évalué à l'échelle mondiale, le problème de la maltraitance et de l'abus des personnes âgées persiste. Il est à la fois présent dans les pays en développement et dans les pays développés. Une réponse globale et multidimensionnelle est donc nécessaire pour assurer la protection de leurs droits fondamentaux. Plusieurs initiatives préventives ont déjà été mises en place dans différents pays. Il s'agit notamment de: - campagnes de sensibilisation du public et des professionnels, - dépistage des victimes de violence potentielle, - programmes intergénérationnels dans les écoles, - interventions de soutien aux personnes s'occupant de la personne âgée (par exemple gestion du stress, services de relève), - politiques sur les soins en établissement pour définir et améliorer les normes de soins, - formations sur la démence destinées aux personnes s'occupant des personnes âgées. D'autre part, les efforts favorisant une réponse rapide face aux cas de maltraitance incluent : - l'obligation de signalement des cas de maltraitance aux autorités, - les groupes d'entraide, - les familles d'accueil et les foyers d'accueil d'urgence, - des programmes d'aide psychologique pour les auteurs de mauvais traitements, - des services téléphoniques d'assistance pour donner des informations et des orientations-recours, - les interventions pour soutenir les personnes s'occupant des personnes âgées. Trop souvent, nous oublions que nous vieillirons tous sans distinction. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe invitent toutes les populations à s’engager à donner un avenir plus juste et plus pacifique aux personnes âgées d’aujourd’hui et de demain.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.A.S. Sabrina d'Acacia, Princesse d'Acacia
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE CONTRE LA FAIM

Mesdames, Messieurs,
La Journée mondiale de l'alimentation commémore la création de la FAO le 16 octobre 1945 et ce sont chaque année, pas loin de 150 pays de par le monde qui participent à cette manifestation. Rappelons que la FAO est une organisation dépendante des Nations Unies et particulièrement chargée des questions de l'alimentation et de nourriture. Quand on sait que la population mondiale a plus que doublé depuis la création de la FAO, on imagine aisément l'importance des enjeux et la lutte contre la faim reste encore une préoccupation quotidienne dans de nombreux pays. Les grandes cultures exportatrices ont joué un rôle important dans l'appauvrissement de territoires entiers en prenant la place des cultures vivrières seules capables de nourrir les populations locales . Une prise de conscience dans les pays touchés par la faim, mais aussi dans les pays industrialisés qui profitent de cet état de fait, peut seule enrayer le phénomène et jeter les bases d'un développement raisonné de l'agriculture à vocation "nourricière". La FAO estime que plus d'un milliard de personnes étaient encore sous-alimentées en 2009 sur la planète. Un être humain sur 6 ! Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe espèrent et s'engagent à sensibiliser les pays les plus industrialisés au fait qu’elles abandonneront la politique d’exploitation des pays les plus pauvres et à prendre des initiatives pour réduire de plus en plus la faim dans le monde.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


[INAUGURATION DE L'AMBASSADE LOCHABERO-GLENCOÉAISE EN ITALIE]

L'ambassade des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe en Italie (Sernaglia della Battaglia) a été inaugurée en ce 13 juin 2019 par Son Altesse Sérénissime Monseigneur Yannick Douai-Desse, ainsi que par Monsieur Nicola Pillonetto, en sa qualité d'Ambassadeur en Italie.


ANNONCE DU PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT RELATIVE AUX CMI

Mesdames, Messieurs,

En ce 12 juin 2019, Son Altesse Sérénissime Monseigneur Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe, a donné son aval à l'édition de cartes micronationales d'identités (CMI). Elles comporteront toutes les informations des microcitoyens lochabero-glencoéais qui en feraient la demande depuis la boutique en ligne. Le tarif unique d'édition ou de réédition de ce document officiel a été fixé au prix de 5 euros. Il a par ailleurs été décidé que celui-ci, serait toujours offert aux anciens chefs de Gouvernement, ainsi qu'au Ministre d'État en fonctions, et plus largement à l'ensemble de la famille princière.

S.E.M. Hugo De Chêne, Ministre de l'identité micronationale ; Porte-parole du Gouvernement


[INAUGURATION DE L'AMBASSADE LOCHABERO-GLENCOÉAISE EN AMÉRIQUE ET EN OCÉANIE]

L'ambassade des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe en Amérique et en Océanie (Casalpusterlengo) a été inaugurée en ce 7 juin 2019 par Son Altesse Sérénissime Monseigneur Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe, ainsi que par Son Excellence Monsieur Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe, en présence de Monsieur Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement, en sa qualité d'Ambassadeur en Amérique et en Océanie.


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DE L'ENVIRONNEMENT

Mesdames, Messieurs,
L'être humain est à la fois créature et créateur de son environnement, qui assure sa subsistance physique et lui offre la possibilité d'un développement intellectuel, moral, social et spirituel. Le thème de cette année est « La pollution de l'air », devenue désormais un problème mondial majeur. Choisi par la Chine en tant qu’hôte des célébrations de la Journée pour 2019, le thème de cette année nous invite tous à réfléchir à la manière dont nous pouvons changer notre quotidien afin de réduire la pollution atmosphérique que nous produisons (et respirons !) et donc de contrecarrer sa contribution au réchauffement de la planète et ses effets sur notre santé. Il est indispensable de comprendre les différents types de polluants et leur incidence sur la santé et l’environnement afin de prendre les mesures nécessaires pour améliorer la qualité de l'air. Les principales causes de la pollution de l'air sont les activités domestiques, les installations industrielles, les transports, l'agriculture et les déchets. Quelles sont donc les principales sources de la pollution de l'air ? •Agriculture : L'agriculture a deux sources principales de pollution atmosphérique: le bétail, qui produit du méthane et de l'ammoniac, et la combustion des déchets agricoles.
•Activités domestiques : En utilisant des produits phytosanitaires, des peintures, des produits ménagers, et même en cuisinant nous émettons tous des polluants atmosphériques. En effet, la principale source de pollution atmosphérique domestique est la combustion à l'intérieur de combustibles fossiles, de bois et d'autres combustibles à base de biomasse pour cuisiner, chauffer et éclairer les maisons.
•Installations industrielles : Dans de nombreux pays, la production d'énergie est l'une des principales sources de pollution atmosphérique. Les centrales électriques au charbon y contribuent largement, tandis que les générateurs diesel sont une préoccupation croissante dans les zones hors réseau.
•Transports : Le secteur mondial des transports représente environ un quart des émissions de dioxyde de carbone liées à l'énergie et cette proportion ne fait qu’augmenter.
•Déchets : La combustion des déchets à ciel ouvert et les déchets organiques dans les décharges rejettent dans l'atmosphère des dioxines, des furannes, du méthane et du carbone noir nocifs. •Autres sources : Toute la pollution atmosphérique ne provient pas de l'activité humaine. Les éruptions volcaniques, les tempêtes de poussière et autres processus naturels posent également des problèmes. Les tempêtes de sable et de poussière sont particulièrement préoccupantes.
Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe se préoccupent de la protection de l'environnement et de l'atmosphère dans laquelle nous vivons et invitent toutes les populations à être plus sensibles et attentives à la sauvegarde de la planète.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


[INAUGURATION DE L'AMBASSADE LOCHABERO-GLENCOÉAISE EN EUROPE]

L'ambassade des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe en Europe (Piacenza) a été inaugurée en ce 2 juin 2019 par Son Altesse Sérénissime Monseigneur Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe, ainsi que par Son Excellence Monsieur Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe, en sa qualité d'Ambassadeur en Europe.


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA SEMAINE EUROPÉENNE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Mesdames, Messieurs,
L’objectif de la SEDD : promouvoir le développement durable à travers des actions de sensibilisation et favoriser une mobilisation concrète tant individuelle que collective. En 2018, de nombreux citoyens, répartis dans 34 pays de l’Union européenne et hors union, ont participé avec 6035 initiatives dont 1 566 en France. 17 objectifs de développement durable ont été fixés par 193 États membres des Nations Unies en 2015. Ces objectifs universels intégrés et centrés sur les populations pour une planète solidaire pour tous, doivent être atteints à l’horizon 2030. La SEDD est un puissant vecteur de diffusion des enjeux de développement durable et de l’Agenda 2030 adopté par l’ONU. Le ministère lance un appel à projets pour encourager l’organisation et valoriser des événements sur la thématique du développement durable. L’inscription est ouverte à tout type de participants : organismes gouvernementaux, instituts de recherche, établissements scolaires, musées, fondations, associations, entreprises, start-up… Pour participer à la SEDD, c’est très simple, votre projet (conférences, expositions, organisations de marchés, projections de films, activités associatives, initiatives d’entreprises durables, projets d’éducation, visites, ateliers, créations artistiques…) doit concerner un ou plusieurs des 17 ODD qui recoupent les enjeux à la fois environnementaux, économiques et sociaux d’un développement durable. Les porteurs de projets sont invités à utiliser le kit de communication mis à disposition pour bénéficier d’une visibilité au niveau national. Les inégalités persistent, voire augmentent entre régions du monde et au sein même de des sociétés. De nouvelles fractures sont apparues, en particulier ces vingt dernières années, qui peuvent mettre en péril la cohésion des démocraties. En France, des mécanismes de solidarité, de protection des droits humains et de redistribution existent, mais, la réduction des inégalités reste un défi majeur. Les inégalités sont particulièrement fortes dans les territoires ultra-marins, notamment en matière d'éducation, d'emploi, de formation et de santé. La France a placé sa présidence 2019 du G7 sous l’angle de la lutte contre les inégalités. L’Agenda 2030 inscrit la lutte contre les inégalités au cœur d’une ambition mondiale globale en invitant les pays à agir contre toutes les formes qu’elles prennent : discriminations sociale, ethnique, raciale, sexuelle, écart de performance scolaire, de santé, d'égalité entre les femmes et les hommes, inégalités qui sont liées aux conséquences du changement climatique. Il vise à engager des mutations profondes des modèles de développement qui intègrent ces enjeux. Le dixième Objectif de Développement Durable, en particulier, appelle les pays à adapter leurs politiques et leurs législations pour réduire les inégalités entre pays et en leur sein. L’Objectif de Développement Durable 10 est très lié à d’autres ODD :
ODD 1 : Éradication de la pauvreté
ODD 5 : Égalité entre les sexes
ODD 8 : Travail décent et croissance économiques
ODD 9 : Industrie, innovation et infrastructure
ODD 12 : Consommation et production responsables
ODD 16 : Paix, justice et institutions efficaces
ODD 17 : Partenariats pour la réalisation des objectifs
D’autres ODD sont également concernés : inégalités dans l’accès aux soins (ODD 3), à l’éducation (ODD 4), face à la précarité énergétique (ODD 7), face aux conséquences du changement climatique (ODD 13). Le ministère de la Transition écologique et solidaire porte, dans ses politiques environnementales, la dimension de lutte contre les inégalités – lutte contre la précarité énergétique, limite et contrôle des tensions de la ressource en eau entre territoires, promotion d’une planification intégrée qui garantisse la solidarité territoriale, préservation du vivant au nom d’une égalité d’accès aux biens communs naturels. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe adhèrent à cette initiative et invitent toutes les nations à participer à cet événement important.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DE L'AFRIQUE

Mesdames, Messieurs,
La journée mondiale de l'Afrique célèbre l'anniversaire de la signature des accords de l'OUA (Organisation de l'Unité Africaine), le 25 mai 1963. C'est l'occasion pour chaque pays d'organiser des événements dans le but de favoriser le rapprochement entre les peuples africains. Cette journée (déclarée fériée sur l'ensemble des états membres de l'OUA) est aujourd'hui devenue une tradition fortement enracinée dans l'ensemble des pays africains, et elle représente le symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, le développement et le progrès économique. L'Afrique est considérée à juste titre comme le berceau de l'humanité, à l'origine d'un grand nombre de peuples, de langues, de religions et de traditions. Ce tableau ne peut pas occulter les tristes records battus par le continent Africain : Le PIB par habitant est le plus bas du monde et l'évolution actuelle ne corrige en rien le chiffre malgré les extraordinaires ressources naturelles dont regorge le continent Africain. L'endettement des pays reste très lourd faute d'un développement économique harmonieux. La pénurie d'eau potable demeure un sujet de préoccupation et ses conséquences sur la santé des populations sont importantes. Le SIDA quant à lui fait de réels ravages et le continent africain présente le plus fort taux de séropositivité au monde. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe sont attentives aux problèmes qui affligent ce Continent et invitent les Organisations Internationales et les Gouvernements à adopter des politiques visant à améliorer les conditions humaines de ces populations.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE CONTRE L'HYPERTENSION

Mesdames, Messieurs,
C'est le 14 mai 2005 qu'a été décrétée la Journée mondiale de d'hypertension artérielle par la Ligue mondiale contre l'hypertension. Cette journée mondiale se déroule pourtant bien le 17 mai. Le but de la Journée mondiale de l'hypertension artérielle est de communiquer au public l'importance de l'hypertension et la gravité de ses complications médicales, et de fournir de l'information sur sa prévention, sa détection et son traitement. Longtemps silencieuse, l’hypertension artérielle peut entraîner des complications très graves : infarctus, attaques cérébrales… Il y a hypertension artérielle lorsque la force du sang contre les parois des vaisseaux sanguins est trop élevée. L’hypertension artérielle peut endommager des organes vitaux comme le cœur, le cerveau ou les reins. "Un milliard de personnes souffrent d’hypertension dans le monde (40 % dans les pays occidentaux et 60 % dans les pays en voie de développement). Mais dès 2025, à cause du vieillissement de la population et de l’évolution de mode de vie qui favorise l’obésité et la sédentarité nous compterons 1,5 milliards de malades. Et la France n’est pas épargnée par ce phénomène. Selon une étude menée par le CFLHTA et la Sofres, il y aurait 14,4 millions de Français hypertendus et seulement 7,6 millions de malades traités. Une large majorité de ces hypertendus traités (70 %) ont plus de 60 ans. Mais il reste ainsi 6,8 millions de la population de plus de 35 ans qui sont hypertendus mais n’ont pas été dépistés ou ne sont pas suivis ! Et parmi ces malades qui s’ignorent, certaines catégories de personnes sont particulièrement à risque. Parmi les 35-55 ans, 42 % ne connaissent pas leurs chiffres de tension. Par ailleurs, l’hypertension non traitée est plus fréquente chez les hommes. Ainsi, cette affection est une des rares pathologies cardiovasculaires pour laquelle les hommes de moins de 55 ans sont clairement moins bien pris en charge que les femmes. Aujourd’hui, la mesure de la tension artérielle est possible en dehors du seul cabinet médical grâce à des appareils d’auto-mesure.À condition d’être validés ces appareils permettent de passer outre le phénomène de l’hypertension blouse blanche (pression élevée au cabinet médical et normale au domicile) et l’hypertension retardée (l’inverse). Actuellement, 4 millions de ces dispositifs sont utilisés en France 25 % des hypertendus traités possède un appareil à domicile ; 18 % l’utilisent régulièrement (au moins une fois par mois ) ; 10 % seulement ont acheté cette appareil sur les conseils de leur médecin. Cette technique reste donc trop peu utilisée et insuffisamment conseillée par les médecins, même si depuis quelques années, on note une nette amélioration. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe toujours attentives aux problèmes humains, exhortent les autorités sanitaires à veiller à ce que ce problème important soit suivi de plus en plus scrupuleusement et à donner aux patients les moyens de les contrôler à des prix de plus en plus abordables.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


PRINCIPAUTÉS UNIES DE LOCHABER ET DE GLENCOE - COMMUNIQUÉ PRINCIER DU MINISTÈRE D'ÉTAT

La Journée internationale contre l'homophobie, la biphobie et la transphobie est un anniversaire organisé par le Comité international de la Journée contre l'homophobie et la transphobie et reconnu par l'Union.L'objectif de cette journée est de promouvoir et de coordonner des événements internationaux de sensibilisation et de prévention afin de lutter contre le phénomène de l'homophobie, de la biphobie et de la transphobie.Conçu par Louis-Georges Tin, conservateur du Dictionnaire de l’homophobie, la première Journée internationale contre l’homophobie a eu lieu le 17 mai 2004, 14 ans après la décision (17 mai 1990) de supprimer l'homosexualité de la liste des maladies mentales de la classification internationale des maladies publiée par l'Organisation mondiale de la santé.En 2007, à la suite de certaines déclarations des autorités polonaises contre la communauté LGBT, l'Union européenne a officiellement instauré la Journée contre l'homophobie sur son territoire. Quelques extraits du texte approuvé:"Le Parlement européen réitère sa demande à tous les États membres de proposer des lois qui surmontent les discriminations dont sont victimes les couples de même sexe et demande à la Commission de présenter des propositions visant à garantir que le principe de reconnaissance mutuelle soit également appliqué ce secteur afin de garantir la libre circulation de tous les citoyens de l'Union européenne sans discrimination; "(Article 8"[...] condamne les propos discriminatoires formulés par les dirigeants politiques et religieux à l'égard des homosexuels, car ils alimentent la haine et la violence, même s'ils sont retirés ultérieurement, et demande aux hiérarchies des organisations respectives de les condamner". Toujours sensibles aux problèmes du respect des droits de l’homme, les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe participent à cette initiative et la soutiennent afin qu’elle puisse mettre un terme à toute forme de discrimination.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe

S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe

M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER DU 16 MAI 2019 CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DE LA MALADIE CŒLIAQUE

Mesdames, Messieurs,
Non, l'intolérance au gluten n'est pas un choix ni une mode. Et à bien regarder, cette pathologie auto-immune, autrement connue sous le terme de maladie cœliaque, n'est pas assez prise au sérieux. A l’occasion de la Journée Mondiale de la Maladie Cœliaque ce jeudi 16 mai, le point sur une maladie qui demande à être mieux connue, mieux prise en charge et mieux diagnostiquée. L'intolérance au gluten (que l'on appelle aussi « maladie cœliaque ») est une maladie digestive qui provoque une destruction des villosités de l'intestin grêle, perturbant ainsi l'absorption des nutriments et notamment du fer et du calcium. La maladie cœliaque concernerait 1 % de la population mondiale, avec des concentrations importantes aux États-Unis et en Europe où 1 personne sur 100 pourrait développer la maladie au cours de sa vie. L'Association Française des Intolérants au Gluten (AFDIAG) estime qu'en France, 670 000 personnes seraient touchées par cette maladie - mais seulement 10 % à 20 % des cas seraient aujourd'hui diagnostiqués. Il n’est malheureusement pas rare que les patients doivent consulter plusieurs médecins avant de tomber sur celui qui les orientera comme il se doit sur le sujet. Une des difficultés majeures pour diagnostiquer la maladie cœliaque est la multitude de symptômes cliniques qu'elle peut générer quand elle ne reste pas sournoisement silencieuse. Ces symptômes varient en nombre et en intensité selon les individus : diarrhées, perte de poids, arrêt de la croissance, ballonnements, aphtes, douleurs osseuses, fatigue, anémie. Si l'offre des produits sans gluten s'est élargie ces dernières années, le cœliaque se retrouve encore aujourd'hui face à une proposition restreinte dont il aura assez vite fait le tour. Les consommateurs de ces produits en outre sont mis en garde quant à leur composition, car aussi souvent bien plus gras et plus sucrés que leurs versions glutenisées. Les propositions pour un déjeuner sur le pouce de type sandwiches sont de leur côté quasi inexistantes. Les sorties comme les longs trajets en voiture contraignent dès lors à une organisation des repas en amont. Le manque d'information sur la maladie se fait aussi parfois même cruellement ressentir dans le cadre médical, par exemple lors d'une hospitalisation où les menus adaptés ne sont pas toujours au rendez-vous... Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe sont toujours attentives aux problèmes sociaux. La maladie cœliaque n’est malheureusement pas à sous-estimer et c’est pourquoi ils soutiennent toutes les initiatives qui peuvent faire connaître ce trouble, trouver des traitements et mettre en place de meilleurs prix pour les produits afin de rendre la vie des personnes touchées moins difficile.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DU VIVRE ENSEMBLE

Mesdames, Messieurs,
La « Journée internationale du vivre ensemble dans la paix » promue depuis trois ans par la confrérie soufie alawiyya (basée à Mostaganem en Algérie) aura lieu tous les 16 mai. L’Association internationale soufie alawiyya (AISA) y voit « une décision historique ». L’assemblée générale de l’ONU a adopté à l’unanimité le 8 décembre 2017 un projet de résolution, soutenue notamment par l’Algérie, visant à instaurer une « Journée internationale du vivre ensemble dans la paix ». Celle-ci aura donc lieu tous les 16 mai. Pour l’assemblée générale, il s’agit par là de renforcer une coopération déjà « active » entre l’ONU et « les organisations confessionnelles et culturelles » et de soutenir les initiatives de la société civile en faveur du dialogue des religions et des cultures. « La société civile, y compris les milieux universitaires et associatifs, joue un rôle important dans la promotion du dialogue entre les religions et les cultures », souligne la proclamation. Cette journée internationale est donc un moyen supplémentaire de la « mobiliser », en « renforçant ses moyens (et) en lui ouvrant des perspectives nouvelles ». « C’est une idée qui remonte jusqu’au cheikh Al Alâwî, fondateur de la voie soufie Alâwiyya, qui vient de se concrétiser », affirme ainsi le cheikh Khaled Bentounes, actuel guide spirituel de la confrérie, fondateur et président d’honneur de l’AISA. « Il y a un peu plus de 250 millions de soufis dans le monde mais le message qu’ils véhiculent n’est pas audible, explique Farid Aït-Ouarab. Cette journée peut changer les choses. En outre, elle doit permettre d’éveiller les consciences. Nous sommes obligés de vivre ensemble et donc de poser des actes de paix. Concrètement, la journée internationale contribuera à mettre en lumière les différentes actions, comme les multiples rencontres interreligieuses, qui montrent que le vivre ensemble est possible. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe, à l’occasion des événements de conflits interreligieux, adhèrent et promeuvent la célébration de cette journée importante dans l’espoir qu'on pourra bientôt parvenir à une coexistence pacifique entre les peuples.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DES ESPÈCES MENACÉES

Mesdames, Messieurs,

D'après une étude de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN), ce sont plus de 20 000 espèces de plantes et animaux qui sont en danger de disparition imminente chaque année. La journée internationale a pour but de sensibiliser le monde scientifique et le grand public à ce constat inquiétant. Au niveau européen, l’IUCN souligne que 7,5 % des espèces marines sont menacées et ont atteindrait 40 % pour la catégorie des requins et des raies. La France a elle seule figure parmi les 10 pays hébergeant le plus grand nombre d’espèces menacées. Ce ne sont pas moins de mille espèces menacées au niveau mondial qui sont présentes sur le territoire national (métropole et outre-mer confondus). Liste rouge La Liste rouge de l’UICN est l'indicateur par excellence qui permet de suivre l’état (et l'évolution) de la biodiversité dans le monde. Avec cet état des lieux, on sait aujourd’hui qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit et un amphibien sur trois sont menacés. Coté végétal, ce n'est guère plus brillant si on songe qu'une espèce de conifères sur trois est menacée de disparition. La nature a été confiée à l'homme non pas pour qu'il la détruise mais pour pour qu'il l'apprivoise (La Bible : Gn, 1, 26) et ce sont souvent les comportements humains qui sont à la source de toutes ces catastrophes (déchets plastiques dans la mer, émissions polluantes dans l'atmosphère, etc...). Faudra-t-il atteindre le point de non retour pour que l'homme accepte enfin de modifier ses habitudes de vie et de consommation ? Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe attentives à la sauvegarde des espèces menacées, participent à l'initiative de sensibilisation de l'humanité afin qu'elle n'atteigne pas le "point de non-retour" susmentionné.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe

S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe

M. Javi Casas Díaz, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe

M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


28e anniversaire de S.A.S. le Prince souverain de Lochaber et de Glencoe

C'était l'année du Seigneur 1991 quand un événement extraordinaire a révolutionné la tranquillité d'un village agréable du Nord de la France. C'était le quatrième jour du mois des roses, le jour du marché, le samedi, et les habitants étaient occupés à dépenser. Soudain, les cloches sonnèrent, les canons du château tirèrent et les commères du village coururent de magasin en magasin en criant "il est né !" "il est né !" Tout le monde se demandait "mais qui est né ?", puis ils se sont tous rassemblés sur la place du château lorsque le commandant des gardes en uniforme complet est apparu sur un cheval blanc et a annoncé à voix haute : "C'est avec une grande joie que nous annonçons la naissance du Prince ! Le nom choisi est YANNICK ! ". Tout le monde s'est réjoui et a célébré l'enfant pendant une semaine, comme l'avait déclaré le Prince régnant.

JOYEUX ANNIVERSAIRE MON PRINCE !!!

S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe

M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DU TRAVAIL

Mesdames, Messieurs,
Le 1er mai est la fête du travail. Voici pourquoi :
La date de la fête du Travail, le 1er mai, a été établie à Paris en 1889 et s’inspire d’un épisode survenu trois ans plus tôt à Chicago.
L'épisode qui a inspiré la date à laquelle, dans de nombreux pays du monde d'aujourd'hui, on célèbre la fête du travail ou des travailleurs a eu lieu à Chicago (États-Unis) le 1er mai 1886. Ce jour-là, on l'appelait une grève générale à travers les États-Unis avec laquelle les travailleurs ont réclamé des conditions de travail meilleures et plus humaines: au milieu du XIXe siècle, il n'était pas rare que les quarts de travail atteignent même 16 heures par jour et les cas de décès au travail étaient assez fréquents.
La manifestation a duré trois jours et le 4 mai a culminé avec une véritable bataille entre travailleurs et policiers. Onze personnes ont perdu la vie dans ce qui allait entrer dans l'histoire comme le massacre de Haymarket.
DE PARIS AU RESTE DU MONDE. Environ trois ans plus tard (le 20 juillet 1889), à Paris, lors du premier congrès de la Deuxième Internationale (l'organisation créée par les partis socialiste et travailliste européen), l'idée d'une grande manifestation fut lancée pour demander aux autorités publiques de réduire 8 heures la durée de la journée de travail.
Lors du choix de la date, les épisodes de Chicago de 1886 ont été pris en compte et il a été établi que la fête du travail ou la fête des travailleurs était célébrée le 1er mai.
L'initiative est devenue un symbole des revendications des travailleurs, des travailleurs qui se sont battus pour obtenir de meilleurs droits et de meilleures conditions de travail au cours de ces années. Il franchit les frontières françaises et malgré la réponse répressive de nombreux gouvernements, le 1er mai 1890 (un premier événement international), il enregistra un très haut niveau de membres.
Actuellement, le 1er mai est une fête nationale dans de nombreux pays : de Cuba à la Turquie, du Brésil à la Chine, en passant par la Russie, le Mexique et plusieurs pays de l'Union européenne. Curieusement, ce n'est pas aux États-Unis, le pays d'où tout a commencé. Aux États-Unis, la fête du travail est célébrée le premier lundi de septembre.
Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe qui ont toujours été sensibles aux conditions de l’homme et à l’exploitation, en particulier des mineurs, participent à la célébration de cette fête, confiants dans le respect continu de l’être humain et des activités professionnelles.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Chymene Dansou, Ministre des Relations intermicronationales de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


Abdication de l'Empereur Akihito du Japon

Après 30 ans de règne, S.M.I. l'empereur du Japon Akihito (le 125ème empereur) a annoncé son abdication en faveur de son fils S.A.I. le prince héritier Naruhito qui aura lieu le 30 avril prochain.
Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe en la personne de S.A.S. le prince Yannick Douai-Desse souhaitent au couple impérial à la fois santé et bonheur, ainsi que santé, bonheur et sérénité à S.A.I. le prince héritier Naruhito avec la même sagesse qui a caractérisée le règne de son vénérable père.


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DU LIVRE ET DU DROIT D'AUTEUR

Mesdames, Messieurs,
La Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, également appelée Journée du livre et de la rose, est un événement parrainé par l'UNESCO dans le but de promouvoir la lecture, l'édition de livres et la protection de la propriété intellectuelle par le droit d'auteur. Depuis 1996, il est organisé chaque année le 23 avril avec de nombreux événements dans le monde entier. Sur la base d'une tradition catalane, la 28e session de la Conférence générale de l'UNESCO, réunie à Paris sur proposition de 12 pays, dont l'Australie, la Russie et l'Espagne, a adopté la résolution 3.18 avec laquelle elle a proclamé le 23 avril de chaque année "Journée mondiale du livre et du droit d'auteur". Le but de cette journée est d'encourager à découvrir le plaisir de lire et à valoriser la contribution que les auteurs apportent au progrès social et culturel de l’humanité. Le 23 avril fut choisi comme jour de la mort de trois écrivains importants en 1616 : l'espagnol Miguel de Cervantes (1547-1616), l'anglais William Shakespeare (1564-1616) et le péruvien Inca Garcilaso de la Vega (1539-1616). En effet, Cervantes et Garcilaso de la Vega sont morts le 23 avril selon le calendrier grégorien, tandis que Shakespeare est mort le 23 avril selon le calendrier julien, alors encore en vigueur en Angleterre, puis dix jours plus tard. La correspondance apparente des dates s'est avérée être une coïncidence heureuse pour l'UNESCO. Le même jour, en plus d'être nés Shakespeare, sont nés le Français Maurice Druon (1918-2009), le Russe Vladimir Nabokov (1899-1977), le Colombien Manuel Mejía Vallejo (1923-1998) et le prix nobel islandais Halldór Laxness (1902-1998) et le Catalan Josep Pla (1897-1981) est décédé. La Journée du livre est célébrée chaque année en Catalogne. Vincent Clavel Andrés (1888-1967), écrivain et éditeur valencien établi à Barcelone, organisa une journée du livre; Le 6 février 1926, le roi Alphonse XIII promulgua un décret royal instituant le Jour du livre espagnol dans toute l'Espagne. La date initialement choisie était le 7 octobre, considérée comme le jour de la naissance de Cervantes, mais à partir de 1931, elle a été déplacée au 23 avril. En outre, à cette date est la fête de saint Georges, saint patron de Barcelone et de la Catalogne. Une tradition d'origine médiévale veut qu'à ce jour chaque homme donne une rose à sa femme; Se référant à cette tradition, les libraires de Catalogne donnaient une rose pour chaque livre vendu le 23 avril. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe soutiennent chaleureusement cette initiative importante car dans cette société, esclave de la technologie de l'information, l'amour de la lecture peut renaître dans les esprits.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Chymene Dansou, Ministre des Relations intermicronationales de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


Décès du Grand-Duc Jean de Luxembourg

Nous avons appris la triste nouvelle de la mort du Grand-Duc Jean de Luxembourg. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe en la personne de S.A.S. le prince Yannick Douai-Desse et au nom du Gouvernement Beta présentent leurs plus sincères condoléances au Grand-Duc Henri et à sa famille, ainsi qu'à l'ensemble du peuple luxembourgeois.


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LE JOUR DE LA TERRE

Mesdames, Messieurs,
Le Jour de la Terre est la plus importante célébration environnementale par la société civile. Célébré le 22 avril, le Jour de la Terre est un événement annuel mondial où plusieurs manifestations qui soutiennent la protection de l'environnement sont effectuées et coordonnées grâce au Earth Day Network Aux États-Unis, le symbole de cet événement est une combinaison des lettres « E » et « O », pour Environment and Organism, de couleur verte sur un fond blanc. Célébré pour la première fois le 22 avril 1970 sous l’impulsion du sénateur du Wisconsin Gaylord Nelson qui encouragea les étudiants à sensibiliser à l’environnement dans leurs communautés, le Jour de la Terre marque tous les ans l’anniversaire de la naissance du mouvement environnemental le plus important de la planète. Selon Gaylord Nelson, le nom de Earth Day ou « Jour de la Terre » semblait « évident et logique » et suggéré par de très nombreuses personnes, dont un ami dans les relations publiques, directeur de la publicité New Yorkaise, Julian Koenig en 1969. Année durant laquelle Koenig était dans le comité d'organisation de cet événement et remarqua la même sonorité entre birthday et Earth day puisqu'il fut né un 22 avril, jour sélectionné pour le Jour de la Terre, la connexion semblait naturelle. Gaylord Nelson a proposé la première manifestation environnementale d'envergure sur le territoire américain pour interpeller la scène politique et forcer l'insertion de la problématique environnementale dans le cadre politique national. « C'était un pari, mais cela a fonctionné », rappelle-t-il. En effet, ce premier Jour de la Terre a mené à la création de l'agence de protection de l'environnement des États-Unis (EPA) sous le gouvernement de Richard Nixon en 1970 et à l'adoption des lois « Clean Air, Clean Water, and Endangered Species ». En 1990, sous l'égide de l'écologiste américain Denis Hayes, le Jour de la Terre est devenu un événement planétaire, mobilisant 200 millions de personnes dans 141 pays et jouant un rôle de levier pour les enjeux environnementaux mondiaux. Le Jour de la Terre a donné un élan énorme aux campagnes de sensibilisation à la réutilisation et au recyclage et le Sommet de la Terre des Nations unies de 1992 à Rio de Janeiro. En 2016, l'Accord de Paris sur le climat a été signé par plus de 170 parties (incluant la Chine, les États-Unis et l'Union européenne) à l'occasion du Jour de la Terre. En France et au Québec, le Jour de la Terre œuvre à donner les outils aux individus et organisations pour stimuler un passage à l’action environnementale. À cette fin, les associations françaises et québécoises mettent en place un calendrier participatif en ligne afin que chacun puisse se joindre à une activité ou en inscrire. En France, le 22 avril 1990, le Jour de la Terre fut célébré par des dizaines de milliers de personnes rassemblant des milliers d’activités réparties sur tout le territoire. À ce jour, cet événement constitue la plus importante mobilisation en environnemental de l’histoire française. Le jour de la Terre de l'année 2000 a atteint (grâce à Internet notamment) un record de participation. Dans 184 pays, on estime que le nombre de participants touchés d'une manière ou d'une autre fut de l'ordre de quelques centaines de millions. En 2006, plus de 500 millions de personnes passent à l'action ou participent à un événement dans le cadre du Jour de la Terre. Au fil des ans, le Jour de la Terre est devenu l'événement participatif écologiste le plus important de la planète. En 2020, le mouvement célébrera son 50e anniversaire et une participation sans précédent est attendue. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe ont toujours eu à cœur tout ce qui a trait à la faune, à la flore et à la planète Terre. À cette fin, elles se joignent à toutes les autres nations participant à ce projet très important, en essayant de ne pas laisser le travail de 50 ans perdu.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Chymene Dansou, Ministre des Relations intermicronationales de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DE PRIÈRE POUR LES VOCATIONS

Messieurs, Mesdames,

Nous souvenant de la recommandation de Jésus : « La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux ; priez donc le Maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson ! » (Mt 9, 37). Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe vous encouragent tous à prier pour que les vocations au sacerdoce et à la vie consacrée fleurissent.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Chymene Dansou, Ministre des Relations intermicronationales de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT L'INCENDIE EN COURS DE LA CATHÉDRALE NOTRE-DAME DE PARIS

Mesdames, Messieurs,
Nous exprimons notre désarroi et notre profonde tristesse d'assister à la mort en direct de Notre-Dame de Paris, qui est un monument de la culture française, européenne, et plus largement internationale. Nous adressons également nos condoléances à tous les catholiques, ainsi qu'à l'humanité toute entière. Nous sommes dans la Semaine sainte et Nous prions Dieu, ainsi que Notre-Dame, afin que ce monument historique puisse vivre une Résurrection future. En ma qualité de prince de Lochaber et de Glencoe, j'ai décrété un deuil micronational de trois mois qui commence dés aujourd'hui, et ce jusqu'au 15 juillet inclus, afin de rendre hommage à cette grande Dame. Durant ces journées endeuillées, le drapeau des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe sera mis en berne et Nous participerons financièrement à la reconstruction de cet édifice majestueux.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. Giorgio Beta, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe, Ambassadeur de Lochaber et de Glencoe en Europe
S.E.M. Chymene Dansou, Ministre des Relations intermicronationales de Lochaber et de Glencoe
M. Pietro Minoia, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe, Ambassadeur de Lochaber et de Glencoe en Amérique et en Océanie
M. Javi Casas Díaz, Ministre de l'Environnement de Lochaber et de Glencoe
M. Alj Xingoy, Ministre de la Justice de Lochaber et de Glencoe
M. Aare Babatunde Ajayi Odofin, Ambassadeur de Lochaber et de Glencoe en Afrique
M. Guillaume Aubry, Ambassadeur de Lochaber et de Glencoe en Asie


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES ROMS

Mesdames, Messieurs,
La Journée internationale des Roms est une occasion de tirer parti des résultats positifs du travail accompli jusqu'à présent pour lutter contre la discrimination à l'égard des Roms et promouvoir leur intégration dans toutes les sociétés et dans tous les pays européens. Récemment, des résultats positifs ont été obtenus, en particulier dans le secteur de l’éducation, mais il reste encore beaucoup à faire. Nous ne pouvons le faire qu'en travaillant ensemble à tous les niveaux. Nous exhortons donc les États membres et les pays touchés par l'élargissement à poursuivre dans cette voie et à prendre des mesures concrètes pour lutter contre la discrimination et la marginalisation des Roms, notamment en soutenant la participation et la représentation des Roms dans la sphère publique. Les Roms vivent en Europe depuis plus de 700 ans. Leur histoire et leur culture font partie intégrante de la diversité du patrimoine culturel européen. Les communautés roms méritent d'être traitées sur un pied d'égalité et de jouir pleinement de leurs droits en tant qu'Européens. En fin de compte, la manière dont nous incluons nos communautés les plus vulnérables est un test essentiel pour la démocratie européenne. Les Roms constituent la minorité la plus importante en Europe, avec 6 millions de personnes vivant dans l'UE et 4 millions dans la région d'élargissement (Monténégro, Serbie, ancienne République yougoslave de Macédoine, Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo et Turquie). Cette communauté est depuis longtemps victime d'inégalité, d'exclusion sociale, de discrimination et de marginalisation. 80% des Roms sont exposés au risque de pauvreté par rapport au niveau de risque moyen global de 17% dans l'UE. La Commission européenne insiste depuis longtemps sur la nécessité d'agir et a exhorté les États membres à adopter des stratégies nationales d'intégration des Roms en 2011. La Commission rend compte chaque année de la mise en œuvre de ces stratégies. En 2017, la Commission a lancé une vaste évaluation du cadre de l'UE pour les stratégies nationales d'intégration des Roms jusqu'en 2020 afin d'examiner l'impact des mesures prises. Une première analyse a permis de dégager des résultats positifs, notamment dans le domaine de l’éducation, mais il reste encore beaucoup à faire pour progresser dans les efforts futurs d’inclusion économique et sociale des Roms. La politique de cohésion de l'UE peut contribuer à la réalisation de cet objectif en investissant dans des projets de santé, d'emploi et d'intégration sociale. Le programme ROMACT, une initiative lancée en 2013 avec le Conseil de l'Europe, aide également la communauté rom en soutenant les autorités locales de 115 municipalités à travers l'élaboration, le financement et la mise en œuvre de stratégies et de services publics destinés à créer une société plus inclusive pour les Roms, ce programme profite à environ 65 000 personnes. Pour la troisième année consécutive, la Commission européenne s'associe à l'initiative du Parlement européen, aux côtés des organisations générales de la société civile européenne, afin d'organiser une série d'événements du 8 au 12 avril pour célébrer la Journée internationale des Roms. Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe approuvent les directives de l'UE et favorisent toute initiative visant à l'intégration définitive de ces populations.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. le duc Nathaniel Benichou, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
MME. Chymene Dansou, Ministre des Relations intermicronationales de Lochaber et de Glencoe
M. Giorgio Beta, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA SENSIBILISATION AU PROBLÈME DES MINES ET DE L'ASSISTANCE À LA LUTTE ANTI-MINES

Mesdames, Messieurs,
Les mines antipersonnel sont les soldats parfaits. Ils n'ont pas froid. Ils ne dorment pas. Ils n'ont pas faim. Ils livrent pendant des années et des années après avoir été enterrés. Parmi les armes classiques, elles comptent parmi les plus meurtrières. Et surtout, celles qui font le plus de victimes parmi les civils. Aujourd'hui, le 4 avril, la Journée internationale des Nations Unies contre les mines est célébrée. La mobilisation de la conscience mondiale concerne également les bombes à fragmentation (petites mines lancées en grandes quantités par des avions pour frapper de vastes zones), les ieds (engins explosifs improvisés), le Valmara (mines de saut fabriquées en Italie) et les soi-disant "Perroquets verts" (mines déguisées en jouets). Bien que 20 ans se soient écoulés depuis l'entrée en vigueur du Traité d'Ottawa (1999), la convention internationale pour l'interdiction de l'utilisation, du stockage, de la production, de la vente de mines antipersonnel et de la destruction relative est encore estimée à 100 millions de mines antipersonnel répandu dans le monde entier. Celles-ci continuent de tuer des décennies après le conflit pour lequel elles ont été placées. Même si le but des mines n'est pas de tuer, mais de mutiler. Dans la logique perverse des conflits, ceux qui ont perdu une main ou une jambe et qui ont besoin de soins et d’une assistance continus endommagent plus d’un mort le Pays ennemi. Et chaque année, au moins 20 000 personnes sont mutilées par ces dispositifs cachés. L'Afghanistan est le pays le plus touché au monde, suivi de la Colombie, de l'Angola, de la Birmanie, du Pakistan, de la Syrie, du Cambodge et du Mali. Parmi les pays européens, le plus infesté de mines est la Bosnie; situés pendant la guerre civile des années 1990, ils sont encore dispersés sur 2% du territoire. La récupération ne sera pas terminée avant 2025. En Afrique, après la récupération complète du Mozambique et celle avancée en Angola, des bombes sont présentes dans de nombreux pays : au Maroc (en particulier au Sahara occidental où ils "protègent" le mur construit pour contenir la milice du Polisario), à la frontière entre l’Érythrée et l’Égypte, en Égypte, au Soudan et au Zimbabwe. Ces dernières années, beaucoup ont été "semés" au Mali pour contrer les progrès de la milice djihadiste vers le sud. Les mines sont perfides avec la pluie et les mouvements du sol et même ceux qui les ont placées ne les trouvent plus. Les plus dangereux sont ceux en plastique, qui échappent aux détecteurs de métaux, mais pas le nez dressé des chiens, amis de l'homme également pour le déminage. Et pour les souris qui, après une formation minutieuse, deviennent des démineurs extrêmement efficaces. Après son divorce avec le prince Charles, la princesse Diana de Galles s'est investie dans de nombreuses causes humanitaires. On retient particulièrement son engagement contre les mines antipersonnel. Elle avait marqué les esprits en traversant un champ de mines en Angola et en rendant visites aux victimes de ces mines, en Bosnie ou en Angola. Son engagement – il a été repris par son fils, le prince Harry de Sussex – a influencé l'aboutissement du traité d’Ottawa pour l'interdiction des mines antipersonnel. Il a été signé par 122 pays le 3 décembre 1997, quelques mois après le décès de Diana, qui disait : "Même si le monde décidait demain d'interdire ces armes, ce terrible héritage continuera à peser sur les nations pauvres du globe". À l'occasion de la journée internationale de sensibilisation au problème des mines antipersonnel, les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe reprennent l'œuvre entreprise par Lady Diana, "Princesse des Cœurs", et confirment l'engagement, en communion avec les autres États adhérents, de réussir à mettre fin à ce fléau de la cruauté humaine.
S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe
S.E.M. le duc Nathaniel Benichou, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe
MME. Chymene Dansou, Ministre des Relations intermicronationales de Lochaber et de Glencoe
M. Giorgio Beta, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA JOURNÉE MONDIALE DE LA SENSIBILISATION À L'AUTISME

Mesdames, Messieurs,

L'autisme, ou plus précisément appelé les troubles du spectre de l'autisme, est un trouble du développement neurologique qui comprend principalement trois domaines : le langage et la communication, les interactions sociales, les intérêts étroits et stéréotypés. En raison de la diversité des symptômes, l’autisme est maintenant appelé trouble du spectre de l’autisme (TSA), car il couvre un large éventail de symptômes, de capacités et de niveaux d’invalidité. La gravité de l'autisme varie en fonction du niveau de déficience qui limite l'autonomie dans la vie quotidienne. Les enfants autistes ont des difficultés à communiquer, à comprendre les pensées des autres et à s'exprimer par des mots ou par des gestes et des mouvements du visage. En plus de souffrir d'hypersensibilisation au bruit et aux sons, les enfants autistes peuvent être soumis à des mouvements corporels répétitifs et stéréotypés, tels que le bercement, l'auto-stimulation ou les applaudissements. En outre, ils peuvent avoir des réactions inhabituelles aux gens, un attachement aux objets, une résistance au changement dans leurs habitudes, un comportement agressif ou auto-destructeur. Parfois, il peut sembler que des personnes, des objets ou des activités ne soient pas remarqués dans l'environnement. Certains enfants autistes peuvent également développer des convulsions. Et dans certains cas, ces attaques peuvent être absentes initialement pour se produire à l'adolescence. Mais il existe aussi des individus qui sont atteints du syndrome d'Asperger et qui sont souvent intelligents, perfectionnistes et exigeants, ayant des centres d’intérêts précis, une mémoire remarquable et une bonne capacité d'analyse. Le prince Yannick Douai-Desse et le Gouvernement Benichou, incitent à agir pour que la lutte contre cette maladie soit aussi la nôtre car, malheureusement, personne n’est exclu. Les Principautés Unies défendent et soutiennent particulièrement toutes les initiatives locales et mondiales en faveur de la recherche scientifique, afin de poursuivre et d’évoluer en matière de soins et de prévention, afin que tous les enfants touchés puissent s’intégrer pleinement dans la société et bénéficier d’un avenir heureux. Nous encourageons la méthode des 3i et demandons à toutes les personnes qui peuvent s'engager dans une méthode à le faire, et mettons à leur disposition les articles 16 et 14 des constitutions des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe qui pourront servir s'ils Nous en font la demande expresse à les récompenser pour ce noble engagement, en leur conférant un ordre et/ou un titre nobiliaire.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe

S.E.M. le duc Nathaniel Benichou, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe

M. Giorgio Beta, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


COMMUNIQUÉ PRINCIER CONCERNANT LA SITUATION DU SULTANAT DE BRUNEI

Mesdames, Messieurs,

Nous déclarons en violation des articles 4 des constitutions des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe, notre très ferme condamnation au sujet de l'entrée en vigueur ce 1er avril 2019 du nouveau code pénal au Brunei, qui condamnera désormais les personnes ayant eu des rapports homosexuels ou adultérins à la peine de mort par lapidation. Nous nous devions de sortir de notre réserve constitutionnelle parce qu'il est inadmissible que de telles choses soient encore possibles au XXIème siècle, et Nous appelons la communauté internationale et intermicronationale à faire connaître leur désapprobation, et à ordonner des sanctions diplomatiques contre le Sultanat de Brunei. Les Principautés Unies s’engagent à se joindre aux puissances étrangères, afin de faire respecter la dignité sacrée de l'homme. Nous nourrissons la vive espérance que les autorités royales reviennent sur leur vouloir.

Bien à vous,

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe

S.E.M. le duc Nathaniel Benichou, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe

M. Giorgio Beta, Ministre de la Culture de Lochaber et de Glencoe


Deuil micronational dans les Principautés Unies, suite au décès du Prince Leonard Ier de Hutt River, en Écosse et en France (les 18, 19 et 20 février 2019)

13.02.2019

Informé du décès ce 13 février 2019 de S.A.R. le prince Leonard George Casley, j'ai décrété trois jours de deuil micronational en ma qualité de prince de Lochaber et de Glencoe, les lundi 18 février, mardi 19 février et mercredi 20 février, afin de rendre hommage à mon cousin.

Durant ces journées endeuillées, le drapeau des Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe sera mis en berne et une minute de silence sera observée à 12h00.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe.

 

13.02.2019

Ému par le décès de notre cousin le prince Leonard George Casley, S.E. le duc Nathaniel Benichou, Ministre d'État de Lochaber et de Glencoe, m'a fait part qu'il s'associait aux trois jours de deuil micronational que j'ai décrété.Nous nous y associons par ailleurs et à titre plus personnel par nos prières ferventes.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Gencoe

 

18.02.2019

Les Principautés Unies de Lochaber et de Glencoe partagent la douleur du peuple de Hutt River, suite au décès de notre cousin S.A.R. le prince Leonard George Casley. En signe de fraternité, en ma qualité de prince de Lochaber et de Glencoe, j'ai décrété que tous les drapeaux soient mis en berne, à compter d’aujourd’hui et jusqu’au mercredi 20 février inclus. De surcroît, Nous observerons une minute de silence à 12h00.

S.A.S. Yannick Douai-Desse, Prince de Lochaber et de Glencoe


Extrait d'un article de presse de l'Empire de la Sandovie (17 février 2019)


Exposé dans un Lycée à Toulouse, en France (29 janvier 2019)


Exposition dans une Ambassade d'Užupis à Munich, en Allemagne (les 24 et 25 novembre 2018)

Photo  : Florian A. Betz


Obséques en la Cathédrale Notre-Dame, de Mgr François Garnier, Archevêque de Cambrai, en France (24 août 2018)


Exposition dans une Ambassade d'Užupis à Munich, en Allemagne (28 juillet 2018)


Second sommet de la MicroFrancophonie à Vincennes, en France (22 juillet 2018)

S.M.I. Olivier d'Angyalistan, Empereur, en sa qualité de Secrétaire-général de l'OMF, a par Notre procuration décoré le duc Geoffrey Mathes, comme chevalier dans l'ordre des Desse.